Baulne-en-Brie

Baulne adm

Village agricole et viticole de l'ancienne Brie pouilleuse, bâti sur la rivière Le Surmelin, situé dans la zone d'appellation « Champagne de l'Aisne »

Hameaux rattachés à la commune

La Feuillée, Grande Fontaine, les Glapiers, Malaquais, Montbaillon, Montchevret, Haut-Nogent, Romandie « la petite Suisse du Pays de Condé » dans la vallée de la Verdonnelle,  ainsi que les fermes du Petit-Feuillet,  de Montmarçon et de la Fourche. En 1860, outre ces hameaux, il y avait Nogent-la-Fosse, Grande-Fontaine, Mocsouris, Mont-Bayon, Mont-Rognier, le Château-Gaillard.

Drapeau francais fond blancHistoire

Beaune ou Belna en 1110, Beaulne en 1793, Baulne en 1801,  Baulne-en-Brie en 1922. Il n'en est pas fait mention avant les premières années du XIIème siècle. Ce village se trouvait dans la seigneurie de Fourches et appartenait en dernier lieu à l'Hôtel-Dieu de Château-Thierry.

Seigneurs et gens de noblesse de Baulne-en-Brie

1210 : Aélide de Baulne, dame de Baune et Vandières. Elle fonde avec son fils Jean, comte de Beaumont, deux chapelles, une à Baune, l'autre à Vandières.
Vers 1460 : Le comte de Brienne (ou Braine) est seigneur de Condé-en-Brie, Baulne-en-Brie et Pargny.
1576 : Louis de Lenoncourt, est conseiller et chambellan du roi, vicomte de Meaux, seigneur de Condé en Brie, Beaulne et Pargny.
1667 : N. Maillard, est seigneur de La Fourche, fief de Baulne. Il descendait du fameux drapier de Paris, Pierre Maillard, qui vivait en 1352.

Patrimoine

L'église Saint Barthélémi, des XIIème et XIIIème siècles, classée aux Monuments Historiques depuis 1920, possède un des derniers plafonds en bois encaissé à lattes contrariées au monde. La nef qui comprend quatre arcades en plein-cintre supportées par des piliers rectangulaires date du XIIe siècle. Le transept et le cœur élevés au XIIe siècle sont de style ogival primitif. Les panneaux sculptés sur la chaire sont du XVIème siècle. Les fenêtres des chapelles formées, à droite et à gauche, par la deuxième travée de transept, ont été modifiées et élargies au XVIe siècle.
Dans le croisillon Nord, se trouve la pierre tombale du dernier seigneur des Fourches, Guillaume de Baulne, décédé le 2 avril 1255. La dalle a été classée aux Monuments Historiques en 1908.

Sur la Place Daniel Beaucreux devant l'église, un mur de mémoire a été dressé en souvenir des hommes et femmes du canton de Condé-en-Brie et sa région qui ont connu la déportation et la mort dans les camps.

 Dans la rue principale, le lavoir est décoré sur le thème de la fable "La laitière et le pot au lait".

Evolution de la population

En 1760, on décomptait 82 feux (ou foyers) à Baulne-en-Brie.

 Histogramme demo baulne en brie

Nos ancêtres de Baulne-en-Brie...

Naissance/baptème :
FAULQUES
Marguerite Eulalie (sosa 271G9)  le 4 avril 1726 (acte de naissance 5MI1118 p.281/539).

 

Date de dernière mise à jour : 29/03/2015