PRESENTATION DU DEPARTEMENT

 

1024px logo 62 pas de calaisPas de calais adm

 

Le département du Pas-de-Calais dans la région Hauts-de-France doit son nom au pas de Calais, détroit qui le sépare de l'Angleterre.. Il est créé par regroupement de l'Artois (alentours d'Arras, Béthune, Lens et Saint-Omer) et d'une partie de l'ancienne Picardie (alentours de Boulogne-sur-Mer et Calais). Il est limitrophe des départements du Nord et de la Somme.
Pas de calais position svgLe département fait face au Kent dans le Royaume-Uni, situé à seulement 30 kms à vol d’oiseau du cap Gris-Nez.
Les reliefs sont faibles (entre 0 et 200 m d'altitude) mais assez contrastés dans certaines parties du département. Le point culminant du département se trouve entre Boulogne-sur-Mer et Saint-Omer, dans la commune d'Alquines (à 212 m d'altitude).

Blason departement fr pas de calais svg

 

Héraldique :
D'azur semé de fleurs de lys d'or et brisé en chef d'un lambel de gueules de trois pendants chargés chacun de trois petits châteaux aussi d'or rangés en pal, à la bordure du même chargée de trois tourteaux de gueules.
Artois : d'azur semé au lambel. Boulonnais : d'or aux trois tourteaux.

Hydrographie :
Sur environ 100 kms, le littoral de la Côte d'Opale est bordé par la Manche (de la frontière avec la Somme jusqu'à Calais) et la Mer du Nord (de Calais jusqu'à la frontière avec le Nord).
Plusieurs fleuves et rivières traversent le territoire, notamment l'Authie, la Canche, la Ternoise, la Liane, la Scarpe, la Lys et l'Aa.

Histoire :
La première distribution de la Légion d'honneur a lieu au camp de Boulogne en 1804.
Après la victoire des coalisés à la bataille de Waterloo en 1815, le département entier est occupé par les troupes britanniques de juin 1815 à novembre 1818.
La Première Guerre Mondiale est particulièrement dure dans le département. Le front passe à quelques kilomètres à l'Est de Lens et d'Arras, de nombreuses batailles marquent le territoire (Arras en 1914 et 1917, Crête de Vimy,  Neuve-Chapelle,  Givenchy, Festubert). Les hommes sont en grande partie mobilisés ou doivent travailler à la mine. Une partie de la population doit fuir.
En 1918, des comités de réfugiés existent dans les zones les moins touchées et non-occupées, associant souvent Belges et Français (Portel, Berck, Rang-du-Fliers, Touquet-Paris-Plage et Saint-Omer). À Boulogne-sur-Mer est créée une Œuvre du placement gratuit des réfugiés. À Calais, un comité des réfugiés du Pas-de-Calais cohabite avec un comité officiel belge de secours aux réfugiés. La Croix-Rouge et de nombreuses œuvres charitables les aident. Au printemps 1918, un service de reconstitution des régions libérées tente de préparer le retour des populations et la protection des biens, services et personnes dans les zones où l'ennemi a reculé. Il faut y faire parvenir des matériels, denrées et mobiliers, ce qui nécessite des moyens de transports difficiles à trouver.
À la signature de l'Armistice, le Pas-de-Calais est probablement le département le plus dévasté. Plusieurs villes dont Lens sont rasées, les installations minières et les habitats attenants sont dévastés, et plus de 200 communes rurales n'existent plus. Le département est classé avec onze autres en zone rouge et il souffre de séquelles physiques, psychiques et environnementales durant des décennies.
Le littoral, un peu épargné par la Première Guerre mondiale, est plus durement touché par la Seconde Guerre Mondiale.
Les ports de Calais et Boulogne-sur-Mer sont assiégés par les Allemands en mai 1940.
Les Allemands craignant un débarquement venant d'Angleterre sur les côtes du Pas-de-Calais, de nombreux blockhaus et fortifications sont construits sur le littoral, formant partie du mur de l'Atlantique, mais également à l'intérieur des terres comme la Coupole d'Helfaut, le blockhaus d'Éperlecques et la forteresse de Mimoyecques.
En juin 1944, différentes opérations de diversion ont lieu dans le Pas-de-Calais visant à couvrir le débarquement de Normandie. Les bombardements sont nombreux et certaines villes sont entièrement détruites. Calais est déclarée détruite à 73%, Boulogne-sur-Mer à 85%. Cette dernière est la ville de France qui a connu le plus de bombardements aériens.

Patrimoine/Tourisme :
Le bassin minier
, situé autour de Béthune et Lens, se prolonge dans le département du Nord vers Douai. Il garde des traces importantes de son passé ouvrier. Le paysage est marqué par les monts de résidus miniers appelés terrils. Dans les cités ouvrières sont visibles les corons, habitats des mineurs reconnaissables à leur forme et leurs briques rouges.
La Côte d'Opale est le principal lieu touristique du département, avec ses longues plages, ses stations balnéaires (Berck, Le Touquet, Hardelot, Wimereux, Wissant....), ses sites naturels (baie de Canche, baie d'Authie, mont Saint-Frieux, dunes d'Écault, cap Gris-Nez, cap Blanc-Nez, platier d'Oye...) ainsi que le centre national de la mer Nausicaá à Boulogne-sur-Mer, l'un des plus grands aquariums publics d'Europe.
Le Pas-de-Calais compte de nombreux monuments historiques : églises, cathédrales (Notre-Dame-et-Saint-Vaast à Arras, Notre-Dame à Saint-Omer...), Estree blanche pas de calais le chateau de creminilbasiliques (Notre-Dame-de-l'Immaculée-Conception à Boulogne-sur-Mer…), villes fortifiées (Montreuil et Boulogne), places (Béthune, Aire-sur-la-Lys, la place des Héros et la Grand-Place d’Arras) et châteaux tels :
Le château de Créminil à Estrée-Blanche, est attesté à partir de 1329. La famille Le May le fait reconstruire en 1443,  il est restauré après les dégâts causés au XVIème siècle. Il est classé au titre des Monuments Historiques en 2005 (photo de gauche).
Le château de Varlemont à Barly, vraisemblablement construit entre 1782 et 1784 par Vindicien Antoine Blin, ancien capitaine au régiment de Rohan. Le château et ses dépendances (chapelle, communs, portail d'entrée) sont classés au titre des Monuments Historiques en 1971.
Bruay la buissiere pas de calais le chateauLe château de Couin de style Louis XV construit en 1745 sur un ancien logis seigneurial, est la propriété de Philippe Albert de Landas, comte de Louvignies et député de la noblesse aux Etats d’Artois. Il est inscrit en totalité, intérieurs et extérieurs, à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1965.
Les ruines du château de La Buissière à Bruay-la-Buissière dont les premières traces datent du XIème siècle. Cette demeure de plaisance est notamment l'une des résidences secondaires de la comtesse Mahaut d’Artois (1270/1329). Le donjon est classé aux Monuments Historiques en 1965 (photo de droite)
Typiques du Nord de la France et de la Belgique, les beffrois (Arras, Calais, Boulogne, Béthune, Aire-sur-la-Lys et Hesdin) sont inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO depuis 2005.
Un tourisme du souvenir des deux guerres mondiales s'est développé autour du mémorial de Vimy, de la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette, de la coupole d'Helfaut et du blockhaus d'Éperlecques.
Le département abrite aussi plusieurs musées.

 

Dans ce département, 6 villes ou villages

ont été témoin de la vie (naissances/baptêmes/unions/décès/inhumations…)

de 16 ancêtres du IIIème au XVIIIème siècle

 

Tmp638833280233242626

Le département et ses cantons (2016)

 

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia
Vidéo : YouTube par Pommelyne

 

Date de dernière mise à jour : 18/04/2017