Puilacher

Puilacher adm

Ancien carrefour routier de l’époque médiévale, Puilacher est situé exactement au centre du département de l'Hérault, à 35 kms de Montpellier, de Sète, de Béziers et de Lodève.
La culture de la vigne occupe une place importante dans l'économie de la région, la cave de Puilacher appelée Cave coopérative des six clochers, produit des vins de qualité.

Puilacher blasonHéraldique

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
D'hermine, au sautoir losangé d'argent et de sinople.

Drapeau francais fond blancHistoire

Puilacher est un lieu très ancien, signalé dès 804 dans le cartulaire de Gellone (Saint-Guilhem-le-Désert). C’est un bourg qui commande un carrefour routier, lui donnant l’aspect d’un castrum à plan circulade.

Le château

Vraisemblablement bâti vers le Xème siècle. Le  château est, au XIIème siècle habité successivement par deux nobles Dames célèbres, Aimeriga et Marie Navarre de Montpellier.
L’actuel château a été construit sur le château médiéval, qui englobait l'église paroissiale de la Sainte Trinité. Deux tours ont subsisté,  une tour ronde et la tour d'angle actuelle. Au XVIIème siècle, d’importants travaux d'aménagement ont été effectués, en témoignent  l'escalier, les niveaux du bâtiment principal ainsi que la forme de quelques-unes de ses baies (à croisée, à meneau et à traverse).
En 1975, le château transformé en bâtiment agricole depuis de nombreuses années, est en très mauvais état. Il est acheté par les propriétaires actuels qui le restaurent soigneusement, ce qui lui vaut son inscription aux Monuments Historiques en 1984.  

Seigneurs et gens de noblesse

Aimeriga, dame de Puilacher, née vers la fin du XIème siècle, est l’épouse d’ Aimeric 1er des Deux-Vierges (seigneur de Clermont-Lodève). Leur fille, Sicarde, épouse en secondes noces un de  Mourèze.
Aimeriga teste en faveur de l'Abbaye de Valmagne, elle est accompagnée de Pierre de Boussagues.
Elle habite le château de Puilacher au début du XIIème siècle.

Marie Navarre de Montpellier, née vers 1165, elle est la fille de Guillaume VII, seigneur de Montpellier et de Mathilde de Bourgogne, dame de Montferrier. Elle épouse  Aymeri II de Guihem (seigneur de Clermont-Lodève) en 1182, qui lui assigne en douaire le château de Puilacher et celui de Saint Pierre de Amelariès . Elle est la mère  de Bérenger (seigneur de Clermont-Lodève), Hélix de Guilhem et Hermangaud de Guilhem. Elle est aussi la sœur de Guillaume VII (seigneur de de Montpellier). Elle habite le château de Puilacher vers le milieu du XIIème siècle.

Pierre de Clermont et la demoiselle de Puilacher. Le 29 janvier 1311, le parlement de Paris confirme une sentence rendue par le sénéchal de Carcassonne contre Pierre de Clermont, chevalier,  seigneur de Bélarga :
« Pierre avait attiré dans sa maison de Bélarga, Fize, demoiselle de Pui Laché, et avait cherché à la connaître charnellement. Sur le refus de la demoiselle, il lui avait lié les mains, et l'avait fait conduire au château et mettre dans une affreuse prison. Après l'y avoir tenue trois jours, il l'en avait tirée, et ayant renvoyé tous ses domestiques, il avait fermé la porte et recommencé ses obsessions, lui promettant, si elle consentait à satisfaire ses désirs, de lui donner du blé, des habits et un mari. Ne pouvant rien obtenir, il la posa sur une poutre par le milieu du corps, de sorte que la tête et les pieds pendaient ; il lui suspendit aux jambes et aux bras des cabas chargés de pierres, et la laissa dans cette position. Le sang sortit par les narines de cette malheureuse, qui ne fut délivrée qu'à condition d'avouer, ce qui était faux, qu'elle avait eu un enfant. Pierre paiera cinq cents livres d'amende au Roi et cent livres à la demoiselle. »

Patrimoine

Le château, qui est loué à la semaine, se compose de plusieurs vastes pièces de réception, de deux séjours, de six chambres et d’une piscine chauffée. Au premier étage, un immense figuier abrite une cour intérieure. La façade principale d’une trentaine de mètres de longueur, donne sur une esplanade ornée de pins d'Alep centenaires.
Ses caractéristiques architecturales et artistiques comprennent la façade à laquelle a été redonné son aspect du XVIIème siècle, l'escalier voûté, les plafonds à la française dont celui du séjour à 3 moulures, sa cheminée monumentale, ses parquets XVIIIème et XIXème siècles, sa salle d'exposition d'art africain contemporain avec de nombreuses peintures et sculptures.

Quelques maisons remarquables du XVIIIème siècle,  aussi bien que des maisons  Art nouveau, entourent la place du village et témoignent de la prospérité des grands viticulteurs du début du XXème siècle.

L’église de la Sainte Trinité surplombe le village. Elle est, depuis le XIIème siècle, l’église paroissiale du village. D’origine romane, elle est ensuite fortifiée au XIVème siècle puis voûtée au XVIème. La date de 1838, peinte à l’intérieur de l’édifice, correspond à l’agrandissement de l’église par la construction de chapelles latérales.
Elle accueille des œuvres d’art : vierge en bois doré, tableau et cloche du XVIIème siècle.
Elle a été récemment rénovée.

Hameaux, lieux dits et écarts

Les Moulines

Evolution de la population

Puilacher demo

Nos ancêtres de Puilacher…

Bourrie jules 1935Naissance/baptême :
BOURRIE Jules Philippe Alexandre (sosa 12G4) le 17 mai 1898 au domicile de ses parents.
Mon grand-père ci-contre en 1935 et sa signature en 1950.

Domicile :
BOURRIE Fulcran Sylvestre (sosa 24G5) et sa seconde épouse GUIRAUDON Marie Alexandrine Sophie (sosa 25G5) en 1898.
Bourrie jules 1950

 

 

 


 

Sources
Sites et photo
:
WikipediaChâteau de PuilacherDécouverte34.

 

 

Date de dernière mise à jour : 01/10/2015