Aux pays de mes ancêtres

Présentation de la région

Logo region normandie

 

La région Normandie est une région du Nord-Ouest de la France créée le 1er janvier 2016 par la fusion de la Haute Normandie et de la Basse Normandie créées en 1972.  La région recoupe en très grande partie les limites de la Normandie historique et une portion du Comté du Perche, anciennes provinces du royaume de France disparues en 1789, quand le décret du 22 décembre transforme la Normandie en cinq départements et ajoute une partie du Perche au département de l'Orne.
Ses deux façades maritimes (au Nord et à l'Ouest), de 603 kms de longueur, font face à la Manche. À l'Ouest de la péninsule du Cotentin se trouvent les îles Anglo-Normandes.

Blason duche normandieBlason iles anglo normandesHéraldique : L’écu rouge à deux léopards jaunes tournant la tête de face (à gauche), blasonné de gueules à deux léopards d’or l’un sur l’autre est l’emblème héraldique de la Normandie continentale.
Dans les îles Anglo-Normandes, les deux bailliages portent un blason à trois léopards (à droite), comme celui de Richard Ier d’Angleterre (Richard Cœur de Lion) roi d’Angleterre et duc de Normandie.

Devises : Diex Aïe ! (Que Dieu nous aide), Thor Aïe (Que Thor nous aide), Viriliter et Sapienter (Courage et Sagesse).

5 Départements (dont 4 soulignés concernés par la vie de mes ancêtres) : Calvados, Orne, Manche (de l'ancienne région Basse-Normandie). Eure et Seine-Maritime (de l'ancienne région Haute-Normandie).

Origine du nom :
Le nom Normandie est dérivé du terme normand, avec le suffixe d'origine latine ie. Normand est lui-même un emprunt au francique nortman ou au vieux norrois norðmaðr, qui signifient tous deux homme du Nord.
Nortmannus est attesté pour la première fois en latin médiéval dès la fin du IXème siècle.
Norman figure dans la Chanson de Roland.
La Normandie est donc étymologiquement le pays des hommes du Nord.
L'expression Norðmannaland, équivalent germanique de Normandie, est trouvée en vieil anglais à la fin du IXème siècle dans Orosius et se réfère au Danemark, pays alors aux contours difficiles à définir.

Communes : 2884Carte normandie 2016

Superficie : Elle s'étend sur 30 100 km2.

Population : 3 568 476 habitants (2012).

Densité : 119 habitants au km2.

Gentilé : Normand et Normande.

Préfecture : Rouen (bâtiments de l’ancienne caserne Jeanne d'Arc de Rouen, ancien siège du conseil régional de Haute-Normandie)

Conseil régional : Caen (dans les bâtiments conventuels de l'ancienne abbaye aux Dames, ancien siège du conseil régional de Basse-Normandie).

Histoire :
La Normandie, qui n’est alors pas encore nommée ainsi, est peuplée de neuf tribus celtes quand César achève sa conquête de la Gaule, en l’an 51 avant J.-C.
350 ans plus tard, alors que les invasions des peuples barbares font vaciller l’empire romain et que la christianisation a débuté, les réformes de l’empereur Dioclétien esquissent, avec la province de la IIème Lyonnaise, les contours de la Normandie actuelle.
Clovis ier 494 610 801 762 400 g49Au début du VIème siècle, ce territoire tombe aux mains de Clovis (466/511 portrait 1 de gauche, mon ancêtre sosa n° 494 610 801 762 400 en 49ème génération), roi des Francs, et intègre la Neustrie, qui couvre en grande partie le Nord de la Gaule.
Au IXème siècle, les rives de la Seine et les côtes de la Manche subissent les attaques violentes et destructrices des Vikings. Venus de Scandinavie, ils s’installent progressivement dans la région. Charles iii le simpleEn 911, le roi carolingien Charles III dit le Simple (879/929 portrait de droite, mon ancêtre sosa n° 60 377 293 128 en 36ème génération) met fin à ces invasions par le traité de Saint-Clair-sur-Epte. Il concède alors à Rollon (aussi Robert 1er dit Le Riche, 860/928 portrait 2 de gauche, mon ancêtre sosa n° 30 188 647 686 en 35ème génération) un territoire s’apparentant à peu près à l’actuelle Haute-Normandie. En échange, le chef viking se convertit au christianisme et garantit la paix.
Rollon 30 188 647 686 g35La Normandie, pays des hommes du Nord, est née. Dès 933, elle s’étend déjà aux limites qu’on lui connaît aujourd’hui.
À la tête du duché de Normandie, les descendants de Rollon bâtissent l’un des États les plus puissants et les mieux organisés d’Europe, qui va prospérer durant près de 300 ans.
Guillaume dit le Conquérant ou le Bâtard (1027/1087) s’empare de la couronne d’Angleterre en 1066 et donne naissance au royaume Anglo-normand.
Un siècle plus tard, la domination normande en Europe occidentale s’étend jusqu’aux Pyrénées, sous la dynastie des Plantagenêt. Mais après plusieurs années de convoitise, le royaume de France du capétien Philippe II dit  Auguste-Auguste (1165/1223) prend finalement possession de la Normandie en 1204.
La Normandie, qui a conservé son droit coutumier et sa juridiction spéciale, poursuit son développement... jusqu’à la Guerre de Cent Ans et l’occupation anglaise, entre 1417 et 1450. Redevenue française, elle revient définitivement dans le giron du royaume de France quand Louis XI dit Le Prudent (1423/1483)  met fin au duché en 1469.
Province frontalière et stratégique, la Normandie subit l’emprise croissante du pouvoir monarchique notamment avec la répression du protestantisme et des révoltes populaires. Mais c’est la Révolution Française qui porte le coup de grâce au particularisme normand, avec l’abolition du droit coutumier et le découpage administratif en 5 départements.
À partir du XIXème siècle, la Normandie connaît un essor économique et culturel considérable, sous l’effet de la Révolution industrielle, du développement des élevages bovins, de l’apparition des bains de mer et de la présence de nombreux artistes (Flaubert, Maupassant, Monet…).
La crise des années 1930 et la Seconde Guerre mondiale briseront cet élan.
Sous occupation allemande dès 1940, théâtre du débarquement des Alliés et de la bataille de Normandie en 1944, la région paiera un lourd tribut à l’éradication du nazisme : 20 000 civils morts, des villes et des villages rasés qui seront reconstruits être, notamment Caen et Le Havre.

Îles Anglo-Normandes : Archipel de la Manche à l'Ouest de la péninsule du Cotentin, les îles Anglo-Normandes faisait partie du Massif armoricain. Jersey, Guernesey, Aurigny, Sercq et Herm sont les principales îles, auxquelles il faut ajouter un nombre important d'îlots et d'écueils qui se découvrent à marée basse. Ces îles, souvent bordées de côtes abruptes, ont des paysages variés.
Les îles Anglo-Normandes sont divisés en deux bailliages dépendants de la Couronne britannique, Jersey et Guernesey, dont les capitales sont Saint-Hélier et Saint-Pierre-Port.

Îles Normandes : Le plus célèbre des îlots français, le Mont-Saint-Michel, baigne dans la même nom, entre la Bretagne et la péninsule du Cotentin en compagnie de l’îlot granitique de Tombelaine.
Plus au large, l'archipel de Chausey se divise en 52 îles d'une superficie totale de 6,5 km2 dont une seule, la Grande-Île, comporte des habitations occupées par une petite population permanente de 30 personnes.
Au large de Cherbourg, l'île Pelée soutient la digue Est de la rade de Cherbourg.
Au Nord-Est du Cotentin, Tatihou, en face de Saint-Vaast-la-Hougue est une île accessible à pied à certaines marées basses.
À l'Est de la péninsule du Cotentin l'archipel Saint-Marcouf inclut l'île du Large et l'île de Terre.

2017 EtretatMont saint michel mancheLittoral : Les côtes maritimes normandes présentent des aspects très divers. Le long de la côte d'Albâtre, les hautes falaises du pays de Caux (Etretat photo de gauche), au pied desquelles s’étendent des plages de galets, sont de véritables murs verticaux de craie et de silex, parfois échancrées par des valleuses abritant quelques ports, notamment Dieppe et Fécamp.
La Côte Fleurie et la Côte de Nacre offrent de nombreuses stations balnéaires et de vastes plages de sable fin (Deauville, Trouville, Courseulles-sur-Mer).
La Manche présente à la fois des promontoires cristallins élevés dans le Nord du Cotentin (Cap de la Hague) et des parties de littoral bas et sablonneux (vers Saint-Vaast et le Mont Saint-Michel).
La Normandie connaît une importante érosion de son littoral qui est en grande partie liée à l’anthropisation. Environ 60 % des plages de la région ont tendance à reculer. L’érosion la plus active concerne le littoral compris entre la baie du Mont Saint-Michel (photo de droite) et le cap de la Hague, à l’Ouest du département de la Manche : le recul peut aller jusqu’à 5m par an en moyenne. Sur les falaises de craie de Seine-Maritime, le recul est de 20 cm/an en moyenne.

Relief :
Le Signal d'Écouves, 413 m d’altitude, est le point culminant de la Normandie.
En Suisse normande, le point le plus élevé du département du Calvados est le Mont Pinçon, 362 m, tandis que la Roche d'Oëtre dans l'Orne, 118m, est un des plus prestigieux belvédères naturels de l’Ouest de la France.
Au Sud-Ouest de l'Orne, Saint-Céneri-le-Gérei,193 m.
À Mortain, 327m, des gorges profondes ont été creusées par les cours d'eau. On y trouve notamment les plus grandes cascades du Massif armoricain.

Tourisme :
L'industrie du tourisme en Normandie dispose de nombreux atouts qui en font la 8ème destination régionale des touristes français, particulièrement bien placée sur le segment des courts séjours au 5ème rang régional.

 

Carte normandie 2016

Les 5 départements de la région Normandie (2016)

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia.
Mont-Saint-Michel (
David Iliff pour Wikimedia Commons)

 

Date de dernière mise à jour : 19/05/2017