Haucourt-en-Cambresis

 

Haucourt en cambresis 59 adm

Haucourt en cambresis 59 geoLe village est situé à 15 kms de Cambrai la plus grande ville aux alentours. Les communes limitrophes sont : Wambaix, Cattenières, Fontaine-au-Pire, Ligny-en-Cambrésis, Walincourt-Selvigny et Esnes.
Il est proche du Parc Naturel Régional de l'Avesnois.

Haucourt en cambresis 59 blason Héraldique 

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : D'argent semé de billettes de gueules, au lion du même brochant sur le tout.
Blason de la Famille seigneuriale du nom aux XIVème et XVème siècles.

 Toponymie 

Alticors en 1087, Haukurt en 1133, Alticurs en 1204
En 1949 Haucourt devient Haucourt-en-Cambrésis.
En 1972Haucourt-en-Cambrésis est rattachée à Ligny-en-Cambrésis qui devient Ligny-Haucourt.
En 1997Haucourt-en-Cambrésis est rétablie.

 Hydrographie 

Le ruisseau d'Iris est le principal cours d'eau qui traverse la commune.

Drapeau francais fond blanc Histoire Francois mitterrand 1916 1996

Le village est une dépendance d'Esnes jusqu'au XIIIème siècle. En 1227, sa paroisse en est détachée.
Une forteresse s'élève dans le village au Moyen Age. Il n'en subsiste aujourd'hui qu'une modeste tour de pierre grise.
En 1914, le curé du village est massacré (voir § Patrimoine).
En 1983, le président de la République, François Mitterrand (1916/1996, photo de droite) visite une ferme de Haucourt.

Les seigneurs et gens de la noblesse

La villae romaine alti corte existe depuis le Haut Moyen Âge. Elle est occupée épisodiquement par les comtes d'Ardennegau (Comté d'Ardenne), roitelets Germains s'étant soumis aux Romains dont ils sont devenus les auxiliaires militaires. Citons :  Brunulf Ier de Cambrai d'Ardenne (515/597) fils de Walbert Ier (485/538) roi des Sugambres (Sicambres) et de Lucille de Constantinople, princesse de Pannonie. 
Les seigneurs de la Maison de Haucourt sont issus de la Maison de Walincourt par Adam de Walincourt (+1117), chevalier, pair du Cambrésis et baron de Walincourt. Son fils Renaud de Haucourt dit Tietwin (tête de vin), chevalier est baron de Haucourt.
De la Maison de Haucourt sont extraites la Maison de Grébert par Gilles Ier Grébert et la Maison de Louvignies par Jean de Louvignies, tous les deux fils d'Adam de Walincourt.
Renaud de Haucourt et son épouse donnent en 1240 une loi à la commune.
Thomas de Haucourt combat et trouve la mort à la Bataille d'Azincourt en 1415.

 Patrimoine 

L'ancien château
Au Moyen Age, un château fort s’élève dans le village. Il a deux tours dont l'une s'écroule sous le poids de son énorme colombier en 1830, l'autre subsiste.
Elle est en pierre grise de deux niveaux, percée de fenêtres carrées à angles coupés, un toit conique en ardoise la couvre. Elle est surmontée d'un couronnement faisant sailli qui a pu servir autrefois de parapet d'appui. Il ne reste aucune trace des fossés qui entoure vraisemblablement cette forteresse ancienne. Un petit souterrain, sous la construction, est découvert à la fin du XIXème siècle.

L'ancien moulin à vent
Edifié au XVIIème siècle, il sert de poste d’observation aux Allemands pendant la Première Guerre Mondiale. A l’intérieur, trois pierres sculptées (chiffres et armoiries) sont encore visibles.

L'église de la Nativité de Notre-Dame
Elle est construite en briques vers 1870 et remplace la petite église à nef unifque du XVIème siècle. 
En 1973, le coq en zinc cède la place à un coq en cuivre.

Les deux chapelles
L’une est édifiée en 1860, suite à un accident dans un puits, est dédiée à la Vierge. L'autre date de 1902, et est vouée à Notre-Dame des Sept Douleurs.

La mairie
Elle est construite en même temps que l’école des garçons en 1875. Il n’y a plus d’école dans la commune depuis 1972.

Aubert de cambrai Personnages liés à la commune 

Aubert de Cambrai (600/669, portrait de droite) est né à Haucourt. Il devient moine à l'Abbaye de Luxeuil. Il commence la construction de l'Abbaye de Saint-Vaast. En 633, il devient évêque d'Arras et de Cambrai. Il fonde plusieurs monastères en Flandre et en Hainaut. Il est le patron des boulangers.

Toussaint Saint-Aubert (°1866) curé d'Haucourt. A la fin de ses études primaires, il aide ses parents dans les travaux agricoles, puis répondant à l’appel du sacerdoce, il entrepend des études classiques à Bavay. Quelques années plus tard, il est prêtre-vicaire à Lecelles et à Hautmont. Lorsque la Première Guerre Mondiale éclate, il est le curé du village.
Le 25 août 1914, les Anglais quittent Séranvillers et se replient sur les hauteurs d’Haucourt. Le lendemain, le combat reprend avec rage. Alors qu'il célèbre la messe, de nombreux blessés anglais viennent chercher refuge dans l’église. Il se porte à leur secours, puis effectuant plusieurs allers-retours entre l’église et la ferme voisine, il leur apporte de quoi manger et boire. A la tombée de la nuit, à 200m de l’église, il est retrouvé mort, atrocement mutilé. Provisoirement inhumé dans le cimetière d’Haucourt, son corps est transféré au cimetière de la Porte de Paris à Cambrai, après des funérailles solennelles en octobre 1919. Son cercuei est couvert de la palme de martyr de la Patrie et de lys rouges et blancs.
Après la guerre, un monument est érigé à Haucourt en sa mémoire.

 Evolution de la population 

Haucourt en cambresis 59 demo

 Hameaux, lieux dits, faubourgs, quartiers et écarts 

Le Hameau.

 Nos ancêtres d'Haucourt-en-Cambrésis ... 

Haucourt en cambresis 59 ancetres

​​​​ Carte de Cassini 

Haucourt en cambresis 59 cassini

 


 

Sources
Sites, blogs, livres, revues, photo... : Wikipedia

Date de dernière mise à jour : 08/02/2021