Présentation de la région

 

Logo region bretagne

 

La région Bretagne a été créée par la réforme territoriale de 2014. Mise en place en 2016. Elle est baignée par la Manche au Nord et par le golfe de Gascogne au Sud, elle se trouve dans le Grand Ouest français, et est limitrophe des régions de Normandie et des Pays de La Loire.
C’est la région française qui bénéficie de la plus grande longueur de côtes puisqu'elle représente un tiers du littoral français. De nombreuses îles sont présentes au large de la Bretagne, on dénombre 797 îles et îlots tout le long du littoral breton.
Bien que peu élevé, le relief formé par les Monts d'Arrée et les Montagnes Noires, est partout très marqué dans les zones rocheuses, plus doux dans les zones limoneuses de l'Est et du Sud.
Comme toutes les régions administratives de France, la Bretagne est née dans la seconde moitié du XXème siècle. Un décret du 30 juin 1941 rédigé par le maréchal Pétain et publié le 1er juillet 1941 dans le Journal officiel de l'État français pendant la Seconde Guerre mondiale, sous l'occupation allemande, crée la Région de Rennes, constituée par les départements des Côtes-du-Nord, du Finistère, d'Ille-et-Vilaine et du Morbihan. Cette région est supprimée à la Libération.
Un  arrêté ministériel du 28 novembre 1956, signé sous la IVème République, a explicité le cadre des « programmes d'action régionale » introduits par un décret du 30 juin 1955. Ce décret crée une région appelée Bretagne qui reprend les mêmes limites que la Région de Rennes de 1941. Elle correspond à 80 % à la superficie de la Bretagne historique, amputée de l'actuelle Loire-Atlantique.

Héraldique : .
Les armoiries de la Bretagne sont celles des ducs de Bretagne, héritées des armes du baillistre (celui qui a la garde et la tutelle des enfants nobles durant leur minorité, ainsi que du fief) Pierre de Dreux dit Mauclerc (1187/1250) et utilisées par le pouvoir ducal de 1316 à 1514 : D'hermine plain.Blason bretagne
Le gwen ha duLe Gwenn ha Du (Blanc et Noir en breton). Le quart supérieur gauche reprend les armoiries de Bretagne, les bandes blanches et noires, selon l'explication la plus populaire, représentent les pays ou neuf évêchés de Bretagne : quatre pour les pays de langue bretonne et cinq pour les pays de langue gallo. Ces bandes sont en fait dues à la volonté de créer un nouvel emblème pour rompre avec le vieux drapeau d'hermine, trop marqué par le mouvement régionaliste aristocratique, et que certains confondaient avec des fleurs de lys. Ila été créé par Morvan Marchal, architecte, militant anticlérical et nationaliste breton, et exposé pour la première fois en 1925 au pavillon de la Bretagne à l'exposition des arts déco à Paris.
Aujourd'hui, ce drapeau flotte au fronton de nombreuses mairies et de certains bâtiments publics de Bretagne.Le kroaz du Quelques communes utilisent toujours l'ancien drapeau d'hermine, que le succès du Gwenn-ha-du a marginalisé.
Une croix noire sur fond blanc est attestée par plusieurs sources aux XVème et XVIème siècles sur divers supports : étendard, pavillon, bouclier, vêtement…Ce drapeau est nommé Kroaz-du (croix noire en breton).

Devise : Potius mori quam fœdari  (en latin) ou Kentoc'h mervel eget bezañ saotret (en breton) qui signifie Plutôt la mort que la souillure (en français). Elle fait référence à l’hermine qui préférerait, selon la légende, mourir plutôt que de tacher sa fourrure immaculée.

4 Départements (dont 1 souligné, concerné par la vie de mes ancêtres) : Côtes d’Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine et Morbihan.

Communes : 1268

Superficie : 27 208 km2

Population : 3 273 343 habitants (2014)Region bretagne en france

Densité : 120 habitants au km2

Gentilé : Bretons et Bretonnes

Préfecture : Rennes

Conseil régional : Rennes (Hôtel de Courcy)

Langues : Français, Breton (langue celtique), Gallo (langue d’Oïl)

Hymne :  Bro gozh ma zadoù (Vieux pays de mes pères), bien qu'il n'ait pas été officialisé. Il s'agit d'un hymne à la Bretagne avec des paroles en breton composées par François Taldir-Jaffrenou à la fin du XIXème siècle. Il est chanté sur la musique de l'hymne national gallois. La même musique est utilisée pour l'hymne de la Cornouailles au Royaume-Uni sous le titre de Bro goth agan tasow en cornique. Cette réutilisation de la musique dans les hymnes nationaux symbolise la proximité de cœur entre les trois nations.

Climat :
La Région Bretagne a un climat océanique, donc tempéré, surtout le long des côtes, avec de faibles différences de températures entre l'été et l'hiver. Le vent de Nord-Ouest (noroît en français, gwalarn en breton) domine au Nord. Les pluies sont fréquentes, mais fines. Dans une même journée, il est courant qu'alternent éclaircies et ciel couvert.

Histoire :
L'histoire de la Bretagne commence avec un peuplement dont les traces remontent à la Préhistoire, dès 700 000 ans avant J.-C.
La période Néolithique qui commence vers 5 000 avant J.-C. se caractérise dans la région par le développement d'un mégalithisme important se manifestant dans des sites comme le tumulus de Barnenez, le cairn de Gavrinis, la table des Marchand de Locmariaquer ou les alignements de Carnac.
Au cours de la Protohistoire qui commence vers le milieu du IIIème millénaire avant J.-C., le sous-sol, riche en étain, permet l'essor d'une industrie produisant des objets de bronze, ainsi que des circuits commerciaux d'exportation vers d'autres régions d'Europe.
La région est habitée par des peuples gaulois comme les Vénètes et les Namnètes dans les premiers siècles avant notre ère avant que ces territoires ne soient conquis par Jules César en 57 avant J.-C., puis progressivement romanisés.
Faisant partie de l'Armorique lors de la période Gallo-romaine, elle voit se développer un commerce maritime important autour des ports de Nantes, Vannes et Alet, ainsi que des usines de salaison le long des côtes.

Lorsque le pouvoir romain connait des crises aux IIIème et Vème siècles, les premiers Bretons insulaires sont appelés par le pouvoir impérial pour aider à sécuriser son territoire, commençant ainsi un mouvement migratoire qui se poursuit jusqu'au VIème siècle et donnant naissance à plusieurs royaumes dans la péninsule. C'est pour prévenir des incursions bretonnes que le royaume franc voisin met en place une Marche de Bretagne incorporant le comté de Rennes et celui de Nantes.
Gravure nominoeLes Mérovingiens puis les Carolingiens tentent, du VIème au VIIIème siècle, d'intégrer cette région au royaume franc, avec des succès limités et éphémères.
L'unité de la région, sous la forme du royaume de Bretagne, se fait en 851 avec le roi Erispoë, fils de Nominoë (gravure ci-contre), mais ne perdure pas à cause des querelles de succession et des incursions normandes. Dès 939, un duché de Bretagne prend sa suite dans des frontières quasi définitives, administré par des ducs issus de maisons bretonnes de 939 à 1166, avant qu'il ne tombe dans la sphère d'influence des Plantagenêts puis des Capétiens.
La guerre de Succession de Bretagne voit s'affronter de 1341 à 1364, sur fond de Guerre de Cent Ans, différentes factions qui luttent pour s'approprier le duché. Un pouvoir autonome émerge ensuite lors des XIVème et XVème siècles, qui mène une politique d'indépendance vis-à-vis du royaume de France, mais qui aboutit finalement à l'union de la Bretagne à la France en 1532. La province bretonne intégrée au royaume français conserve une relative autonomie, bénéficiant d'institutions propres.
Après une période de forte croissance économique et démographique aux XVIème et XVIIème siècles grâce à une période de paix retrouvée, la Bretagne connait une période plus trouble de la fin du XVIIème siècle à la Révolution française en 1789. Dissoute en 1790, son territoire est réparti entre les 5 départements des Côtes-du-Nord, du Finistère, d'Ille-et-Vilaine, de la Loire-Inférieure et du Morbihan.
Lors du XIXème siècle, marqué par une modernisation de son agriculture et par une explosion démographique, une émigration dans le reste de la France se développe. Terre alors réputée conservatrice, elle voit néanmoins se développer des mouvements ouvriers importants dans des villes comme Brest, Lorient ou Saint-Nazaire.
La Première Guerre mondiale constitue un tournant important pour les Bretons, qui découvrent alors d'autres modes de vie, que certains vont chercher peu à peu à intégrer. La question de la place de la langue bretonne et des traditions de la région devient l'élément central d'un mouvement politique breton qui commence à émerger à la même époque.
Un long processus de modernisation court des années 1920 aux années 1970, de concert avec un mouvement de réaffirmation culturelle.

Port louis morbihan en 2010 19Patrimoine :
La région regorge de nombreux châteaux et forteresses aussi bien sur le littoral que dans les terres : le Fort La Latte, les citadelles de Port-Louis (photo ci-contre) et de Belle-Ile, les châteaux de Tonquédec, Combourg, Vitré, Fougères, Josselin, le château de Suscinio à Sarzeau, le château des ducs de Bretagne à Nantes  ...
De nombreuses églises, basiliques et cathédrales : les cathédrales Saint-Samson à Dol-de-Bretagne, Saint Tugdual à Tréguier, Sainte Barbe au Faouet, Saint-Paul-et-Aurélien à Saint-Pol-de-Léon, Saint Etienne de Saint-Brieuc... les basilique Notre-Dame du Roncier à Josselin, Notre-Dame du Bonsecours à Guingamp... les églises Saint Ronan à Locronan, Saint Malo à Dinan, Saint Cornély à Cornac, Saint Léonard à Fougères, Saint Méen à Cancale...

 

Carte bretagne avec departements

Les 4 départements de la région Bretagne (en 2016)

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia

 

Date de dernière mise à jour : 20/03/2017