Foucart

Foucart seine maritime adm

Ce village cauchois, bâti sur une ancienne voie romaine reliant Lillebonne à Grainville-la-Teinturière, est connu pour plusieurs constructions anciennes.
Il est situé à 35 kms au Nord-Est du Havre, à 20 kms au Sud-Est de Fécamp et à 12 kms à l'Ouest d'Yvetot.
Jusqu'à la Révolution, la commune s'appelait Foucard-Escalles.

Drapeau francais fond blancHistoire

Foucart signifie habitation temporaire de Fulcardus.

La paroisse est placée sous le patronage de l'archevêque de Rouen.
A partir de 1404, le roi de France devient  patron présentateur à la cure  et l'église Saint-Martin devient chapelle royale.

Seigneurs et gens de noblesse

La seigneurie appartient à la famille Pestel de Normanville.
Adrien de Pestel, chevalier, est patron de Foucard-Escalles.
Au XVIIème siècle, elle passe aux mains de la famille d’Houdetot.
1641, Adrien de Houdetot est seigneur d’Auffay-la-Malet et de Foucart, il est l’époux de Madeleine de Martainville et de Claude Le Lieur.
François de Houdetot, fils du précédent, chevalier, seigneur d’Auffay-la-Malet, Herville et de Foucart, époux de Catherine Isnel en 1659.
Adrien de Houdetot, seigneur d’Auffay-la-Malet et de Foucart, époux en 1681 de Marguerite Feullette du Fay.
Louis de Houdetot, seigneur d’Auffay-la-Malet, de la seconde portion d’Herville et de Foucart, époux de Suzanne Madeleine Carrel en 1722.

Fief de Caumare :
La famille Crespin de Mauny, que l’on retrouve également aux Blanques d’Alvimare, sont détenteurs du fief.
En 1503, Pierre Crespin marquis de Mauny, époux de Marie de Bellengues, dame de Bellengues et Caumare, est seigneur de Caumare, Bellengues et Blanques.
Adrien Amable Marie de Rouen de Bermonville, né en 1751, en est le dernier seigneur. Il est conseiller du roi, président de la Chambre des comptes, aides et finances de Normandie, époux d’Aimable Madeleine Marguerite Caillot de Coqueromont qu’il a épousé en 1772.

Personnages liés à la commune

Le vicaire Pierre Rigault, prêtre réfractaire (ayant refusé de prêter serment à la Constitution civile du Clergé) est arrêté en 1793, sous la Révolution.Yves duteil
Conduit sur les Pontons de Rochefort, il y meurt en martyr et est enterré en 1794, dans l'île Madame.

Yves Duteil, 1949/- (photo ci-contre), chanteur auteur compositeur interprète français, petit-neveu du capitaine Alfred Dreyfus1859/1935 (officier français victime, en 1894, d'une erreur judiciaire à l'origine d'une crise politique majeure du début de la IIIème République "l'affaire Dreyfus").
Il inaugure en juin 2012 l’école du village qui porte son nom.

Patrimoine

L’église Saint Martin, construite en pierre blanche dont la nef a été rebâtie au XVIème siècle, a un aspect trapu parce que la tour carrée du clocher, de la même époque, juxtaposée au Sud du portail, n’a jamais été terminée. Pourtant le roi de France avait donné pour la construction de sa chapelle royale, de grosses pièces de bois pour les charpentes qui encombraient encore la nef en 1712. L’église s’ouvre par un portail Renaissance en anse de panier.
Des travaux ont lieu en 1834 et en 1874 le chœur, en état de complet délabrement, est reconstruit dans le style de la nef, grâce à la générosité des habitants de la commune, par Martin et Marical, architectes connus, disciples du célèbre chanoine Robert.
Les fonts baptismaux en pierre du XIIIème siècle, sont posés à l’époque du roi Saint Louis. La sacristie date de 1879.
Un grand panneau peint de la fin du XVIIème, représente la vision de Saint Antoine l’Ermite, deux statues en bois (Saint Martin et Saint Florent) et les remarquables vitraux du XIXème siècle et du début XXème, relate la vie de Saint Martin. Certains sont de Dalleine et d’autres de Devisme, maîtres verriers de Rouen. La chapelle Notre-Dame des Douleurs abrite un vitrail de 1920 de Devisme, à la mémoire des combattants de la Grange Guerre.

Le manoir de Caumare est à l’origine une maison forte (ferme fortifiée) construite au XVème siècle le long de la route de Fauville. Il est bâti avec les trois matériaux de base des constructions cauchoises, la pierre, la brique et le silex.
La façade Est présente un aspect différent. Un fort soubassement et le rez-de-chaussée maçonné supportent un étage en colombage, prolongé par une aile basse reliée à une petite tourelle cylindrique, en brique et bandeaux de pierre alternés, coincée entre le corps de logis et la porterie.
Les puissants contreforts d'angles affirment la vocation de maison forte, les vestiges de douves sèches sont encore visibles.
Après le  sombre passage voûté aux murs imprégnés de la Guerre de Cent Ans, une petite cour intérieure au milieu de laquelle trône un vieux puits.
L’aile en colombage avec ses pans de bois moulurés porte la trace d’une ancienne fenêtre, probablement la fenêtre aux mendiants.
Dans la grande salle aux murs de briques apparentes, une cheminée monumentale à fond de tuileaux.
Le colombier en brique est ajouté au XVIIème siècle.
Les vieilles familles cauchoises  (Bellengel, Crespin de Mauny, Poullain de la Cholletière, Sécart…) ont habitées ces lieux. Au XXIème siècle, le manoir est toujours habité.

Le manoir de la Mare-aux-Roseaux est également du  XVIème siècle avec des portes jumelées ornées de sculptures et des petites ouvertures à l'étage avec des fenêtres à carreaux sous plomb.

Evolution de la population

318 habitants au recensement de 1999, 351 en 2006, 356 en 2007 et 361 en 2009.

Hameaux, lieux dits et écarts

Le manoir de Caumare, la Mare-aux-Mouches, la Mare-aux-Roseaux, le Beau Soleil, Maupas, la gare Foucart-Alvimare.

Nos ancêtres de Foucart …

Naissances/baptêmes :
HALAY Magdeleine (sosa 2011G11) vers 1687.
POUCHIN Jacques (sosa 2010G11) vers 1682.
POUCHIN Marie Marguerite (sosa 1005G10) le 28 décembre 1711.

Unions :
POUCHIN Abraham (sosa 4020G12) avec ROUSSEL Elisabeth (sosa 4021G12) avant juin 1685.
POUCHIN Jacques (sosa 2010G11) en première noce avec HALAY Magdeleine (sosa 2011G11) le 23 novembre 1706, en seconde noce avec ALLAIS Catherine (hs) le 30 septembre 1722.

Décès/inhumations :
HALAY Magdeleine (sosa 2011G11), épouse de POUCHIN Jacques (sosa 2010G11), le 10 décembre 1721.
HALAY Guillaume (sosa 4022G12), époux de GODARD Marie (sosa 4023G12), avant novembre 1706.
GODARD Marie (sosa 4023G12), veuve de HALAY Guillaume (sosa 4022G12), le 27 juin 1723.
POUCHIN Abraham (sosa 4020G12), époux de ROUSSEL Elisabeth (sosa 4021G12), le 2 octobre 1700. Il était tonnelier.
POUCHIN Jacques (sosa 2010G11), veuf de HALAY Magdeleine (sosa 2011G11), époux de ALLAIS Catherine (hs), le 30 avril 1748.
ROUSSEL Elisabeth (sosa 4021G12), veuve de POUCHIN Abraham (sosa 4020G12), le 4 mars 1708.

 


 

Sources
Sites et photo :
Wikipedia, Blog Château féodal et ruine médiévale, Fondation du patrimoine, Seine 76, Esprit cauchois.

 

Date de dernière mise à jour : 29/05/2016