PRESENTATION DU DEPARTEMENT

Nievre logo 2015

La nievre adm

Le département de la Nièvre de la région Bourgogne/Franche-Comté doit son nom à la rivière qui le traverse.Nievre position svg
Le département a été créé à la Révolution française  à partir de l'ancienne province du Nivernais.
A l'origine, son nom s'écrivait Nyèvre.
Il est limitrophe des départements de l'Yonne, de la Côte-d'Or, de la Saône-et-Loire, de l'Allier, du Cher et du Loiret.

Blason departement nievre

 

Héraldique
Bandé d'or et d'azur de six pièces à la bordure engrêlée de gueules.

 

Hydrographie
Le département est traversé par de nombreux cours d'eau, notamment la Loire, l'Allier, l'Yonne, l'Aron et la Cure, et aussi par plusieurs canaux.

Histoire
Des traces archéologiques d'occupation à la Préhistoire sont trouvées à Breugnon près de Clamecy ainsi que des pointes de flèches magdaléniennes à Sauvigny-les-Bois.
À l'époque gauloise, trois tribus se partagent l'actuel territoire de la Nièvre : les Bituriges, les Senons et les Éduens dont la capitale Bibracte se situe en Saône-et-Loire, en bordure du département de la Nièvre.
De nombreuses traces d'occupation Gallo-romaine sont observées dans le département : vicus à Champallement, théâtre des Bardiaux à Arleuf…
En 52 avant  J.-C., Nervinum, cité éduenne, et actuelle ville de Nevers, est à l'origine de la révolte des Gaules contre César.
Vers le IIème siècle, la Nièvre est christianisée.
Au IVème siècle, les Burgondes établissent leur royaume dans la région voisine du Rhône.
Le Nivernais ne devient bourguignon que tardivement.
Au VIème  siècle, l'évêché de Nevers est créé.Denier tournois charles ii de gonzague
Au IXème siècle, le comté de Nevers est créé. Il est la propriété successive des grandes familles Courtenay, Chatillon, Flandre et Bourgogne.
Du XVIème au XXème siècle, la ville de Clamecy ravitaille Paris en bois de chauffage, issu de l'exploitation des forêts du Morvan. Les bûches sont rassemblées en radeaux ou trains de bois qui sont ensuite mis à l'eau afin que les flotteurs les conduisent jusqu'à la capitale. Le dernier flot de bûches est lancé en 1923. Chaque été à Clamecy, une Fête du Flottage célèbre ce patrimoine.
En 1505, Le comté appartient à la famille de Clèves qu'elle érige en duché en 1538 avant de le vendre aux Gonzagues en 1565.
En 1659, Charles de Gonzague vend le territoire de la Nièvre au cardinal Mazarin qui le cède à son neveu (ci-contre denier tournois de Charles de Gonzague). Les Mancini gardent le Nivernais jusqu'à la Révolution Française.
De 1791 à 1793, les 9 districts (Nevers, Saint Pierre le Moutier, Decize, Moulins, Château Chinon, Corbigny, Clamecy, Cosne et La Charité) du département de la Nièvre fournissent 3 bataillons de volontaires nationaux.
Le 19 juin 1812 le pape Pie VII traverse le département de la Nièvre lors de son transfert secret de Savone à Fontainebleau.

Personnage lié au département
Bernadette soubirous 1Bernadette Soubirous 1844/1879 (portrait ci-contre) plus connue sous le nom de Sainte Bernadette, vécut à Nevers de 1866 jusqu'à sa mort en 1879, dans le couvent Saint-Gildard, maison-mère des Sœurs de la Charité de Nevers.
L'Espace Bernadette est aujourd'hui un important site de pèlerinage. On peut y voir son corps qui repose dans une châsse de verre.

Tourisme/Patrimoine 
Les sites les plus fréquentés sont la Châsse de Sainte Bernadette à Nevers, le site du Haut-Gouloux dans le Parc Naturel Régional du Morvan ainsi que le Musée de la Civilisation Celtique de Bibracte.
Le canal du Nivernais, d'Auxerre (Yonne) jusqu'à Decize (Nièvre), passe par la cité médiévale de Clamecy.
Des sites étonnants comme la vallée de Sardy, où s'alignent 16 écluses, ou encore les voûtes de La Collancelle.
Nevers, labellisée Ville d'Art et d'Histoire, domine de son promontoire la Loire. Son centre historique possède un riche patrimoine dont le Palais Ducal (voir § suivant), la cathédrale Saint-Cyr-et-Sainte-Juliette ou encore l'église Saint-Étienne.
La Charité-sur-Loire, également située au bord de la Loire, est une ville médiévale entourée de remparts. Elle s'est développée autour de son prieuré, fondé par l'Ordre de Cluny en 1059.
L'église Notre-Dame est classée par l'UNESCO  Patrimoine Mondial de l’Humanité au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.
Le site de Bibracte sur le Mont-Beuvray était la capitale du peuple celte des Éduens et un important centre économique et de pouvoir gaulois au Ier siècle avant J.-C. Avec son Musée et son centre de recherche, le site est un des plus importants témoignages sur la civilisation et la culture celtique.

Des châteaux
Le Palais ducal de Nevers (photo ci-dessous) des XVème et XVIème siècles, résidence des comtes puis des ducs de Nevers, considéré comme le premier des châteaux de la Loire, construit sur la butte qui domine le centre de la vieille ville, il domine, en contrebas, de sa large façade Renaissance encadrée de tourelles polygonales, la place de la République. 
Cet édifice est construit pour Jean de Bourgogne (1415/1491), comte de Nevers, en lieu et place de l'ancienne forteresse. Les deux grosses tours postérieures sont les plus anciennes, du XVème siècle. Le château est remanié au XVIème siècle par la famille de Clèves, le splendide escalier d'honneur, qui prend place dans la tourelle centrale, est ajouté. Depuis le château, une longue esplanade bordée d'arbres, s'étire jusqu'aux bords de la Loire qu'elle surplombe.
Madame de Cossé-Brissac, héritière du dernier duc de Nevers, vend le château et ses dépendances à la Ville et au Département en 1810. L'édifice est alors partagé entre la Mairie et le Tribunal de Justice jusqu'en 1850, date à laquelle la Municipalité s'installe dans un nouvel Hôtel de Ville, la Justice investit la totalité du bâtiment et le transforme.
Pierre beregovoy 1À la fin des années 1970, le Palais de Justice s'installe dans le Palais Episcopal et la Ville récupère le palais ducal et un nouveau programme de restauration est lancé dans les années 1980, sur ordre de Pierre Bérégovoy (1925/1993, portrait de gauche), maire de Nevers, conseiller général du canton de Nevers, député de la Nièvre et ministre.
Le palais abrite aujourd'hui de nouveau l'Hôtel de Ville, une partie de l'Office de Tourisme, des salles d'expositions et de réception, ainsi qu'une exposition permanente sur l'histoire et les atouts de la ville ainsi qu'un aquarium de poissons ligériens.
Des fouilles menées pendant la restauration ont permis de découvrir de nombreuses pièces d'artillerie, dont une chambre à poudre de veuglaire du XIVème siècle, absolument unique en France, abritée depuis au dépôt archéologique municipal de Nevers.
Le Palais Ducal fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques en 1840.

Nevers nievre le palais ducal facade sud

Le château de Bazoches (photo ci-dessous), est construit au XIIème siècle sur l'emplacement d'un ancien poste romain, pour Jean de Bazoches. Il passe ensuite aux Chastellux, Montmorillon et Laperrière.
Sebastien le prestre de vaubanEn 1555, Emery Le Prestre est propriétaire du château. Il cousine avec des Maisons d’ancienne chevalerie, les Montmorillon et les Chastellux.
En , Sébastien Le Prestre, marquis de Vauban (1633/1707, portrait ci-contre), natif de Saint-Léger-de-Foucheret, arrière petit-fils du précédent, rachète le château. Il fait modifier l'architecture et l'aménagement intérieur du château qui devient la demeure familiale de sa femme et de ses enfants, lui-même n'y faisant que de rares et brefs séjours entre les campagnes militaires et le service du roi. C'est à Bazoches qu'il rédige certains de ses ouvrages tels que les Oisivetés et la Dîme royale de 1707.
Vauban y fait construire une grande galerie afin d'y installer ses ingénieurs militaires. C'est là que sont réalisés les études et les plans des nombreuses places-fortes qu'il  aménage au cours de sa carrière. Les communs du château abritent les écuries nécessaires aux chevaux des ingénieurs et des messagers.
Les actuels propriétaires, descendants de la fille aînée de Vauban, Charlotte de Vauban, mariée à Jacques Louis de Mesgrigny, comte d'Aulnay, neveu d'un grand ami de son père. De nombreux souvenirs de Vauban (chambre à coucher, bibliothèque et son armure) y ont été conservés.
Le château fait l’objet d’un classement au titre des Monuments Historiques en.

Bazoches nievre le chateau

Le château de Corbelin de La Chapelle-Saint-André (photo ci-dessous), au bord de la rivière de Corbelin.  
Au XIIème siècle, une bretèche (maison fortifiée en bois) et d'autres dépendances sont construites par Geoffroy de Corbelin, sans l'accord de son suzerain, Guy de Mello (1212/1270), comte-évêque d'Auxerre. Ce dernier s'apprête à le poursuivre en justice mais Mathilde de Courtenay, comtesse d'Auxerre (1188/1257) s'interpose comme médiatrice. Un accord est mis en place, en sa présence, lors d'une rencontre à Coulanges-sur-Yonne le 31 mai 1249 : Geoffroy peut conserver ce qu'il a construit mais ne peut pas construire d'autres bâtiments ni agrandir ceux existants.
Ce site a une importance historique et économique à l'échelle locale, par le rôle qu'il joue en tant que seigneurie charnière entre le comté de Nevers et la baronnie de Donzy, par sa production sidérurgique jusqu'au milieu du XIXème siècle et par son rôle moteur dans l'activité du flottage du bois.
Il se compose à l'heure actuelle de quatre tours massives datant de la fin du XIVème siècle, d'un corps de logis de deux étages du XVIème siècle situé entre les tours Sud-Est et Sud-Ouest, d'un bâtiment utilitaire du XVIIIème siècle adossé au corps de logis, et d'un commun du XIXème siècle. Les ruines d'un haut-fourneau du XIXème siècle sont encore visibles.
Il est inscrit aux Monuments Historiques en 1940.

Chateau de corbelin

Gastronomie :
La viande charolaise, les vaches blanches, basses et trapues, sont présentes dans tous le département. Leur viande, authentifiée par le Label rouge, et d'une grande qualité et possède un goût unique.
Le crottin de Chavignol, fromage de chèvre AOP des bords de Loire fabriqué de façon traditionnelle dans un périmètre défini (Cosne, Pouilly, La Charité-sur-Loire, Donziais et Cher).
Le Négus, confiserie fabriquée à Nevers. Ce caramel mou au chocolat enrobé de sucre cuit est créé en 1902 par la Maison Grelier pour célébrer la visite du roi d’Éthiopie.

 

Dans ce département, 26 villes ou villages

ont été témoin de la vie (naissance/baptême/union/décès/inhumation...)

de 165 lointains ancêtres du Xème au XVème siècle

 

Cantons nievre

 

Le département et ses cantons (2016)

 

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia
Vidéo : YouTube, Jean-Marc Coquelle

 

Date de dernière mise à jour : 28/06/2017