Aux pays de mes ancêtres

VISAGES DE MAINE-ET-LOIRE

 

Du VIIIème au Xème siècle

3 ancêtres de la noblesse sont décédés ou inhumés
dans 3 villes de ce département
(Angers, Brissarthe et Saumur)

 

 

Ermengarde de Hesbaye (777/818)
Epouse du roi des Francs et empereur d’Occident, Louis Ier dit le Pieux

  Comte de france Robert IV d’Anjou dit le Fort (815/866)
Comte d’Anjou

Comte de france Thibaut Ier de Blois dit le Tricheur (913/977)
Premier comte héréditaire de Blois

 

 

Quelques détails historiques

 

 Ermengarde de Hesbaye (777/818) 

Famille : Elle est la fille du comte, Ingelram de Hesbaye (750/-) et de son épouse Landrée de Herbauges.

Mon arbre généalogique : n° sosa 483 018 344 981++ en 39ème génération.

Biographie : Aristocrate de l’empire carolingien, elle devient impératrice par son mariage.
Elle décède à Angers le 3 octobre 818, alors qu'elle accompagne l'empereur en campagne contre les Bretons.
Elle est inhumée dans la cathédrale d'Angers.

Union et descendance : Elle épouse vers 794 le fils de Charlemagne, Louis Ier dit le Pieux (778/840), futur empereur d’Occident en 814.
Le couple a plusieurs enfants :
- Lothaire Ier (795/855) ;
- Pépin Ier d'Aquitaine (797/838) ;
- Hildegarde (803/857), abbesse de l'abbaye Saint-Jean de Laon ;
- Louis Ii dit le Germanique (806/876).

 Robert IV d’Anjou dit le Fort (815/866) 

Famille : Issu de la famille des Robertiens, ancêtre de la dynastie capétienne, Il est l’arrière grand-père d’Hugues Capet et le fils de Robert III de Hesbaye (790/834), comte de Worms et d'Oberrheingau,  et de son épouse Waltrade d’Orléans.

Mon arbre généalogique : n° sosa 60 377 295 360++ en 36ème génération.

Biographie : Il est marquis de Neustrie en 861, comte de Tours et d'Anjou. Le roi Charles II dit le Chauve le fait abbé laïc de Marmoutier en 852, puis l’année suivante, le nomme missus dominicus pour divers comtés de Neustrie dont Tours et Angers.
Il nait vers 815.
Il est cité en 836, année au cours de laquelle il quitte la région du Rhin moyen, sans être titré.
Lors des luttes de pouvoir entre les fils de Louis Ier dit le Pieux, il prend parti pour Charles II dit le Chauve. Il doit abandonner ses terres, incorporées dans le royaume de Lothaire Ier, pour se réfugier à l'Ouest, dans sa famille maternelle.
En 856, Charles II dit le Chauve installe son fils, Louis II dit le Bègue, à la tête du duché du Mans, territoire qui correspond à la Marche de Neustrie. En 854, les Normands remontent la Loire pour piller Angers, Tours et Blois. Robert n’est pas mentionné et peut-être a-t-il perdu ses charges à cette époque.
On le retrouve en 858 aux côtés de Louis dit le Germanique, contre Charles II et son fils.
Il se soumet  en 861 en échange du marquisat de Neustrie.
De 862 à 865, il s'illustre dans la lutte contre les offensives des Vikings, qui ont établi des bases à l'embouchure de la Loire et de la Seine, sous la direction de leur chef Hasting.
Bernard dit Plantevelue (841/886), n'étant pas décidé à abandonner son héritage paternel, attaque Robert le Fort.  Il doit abandonner Autun et pour se dédommager, prend possession de l'abbaye Saint-Martin de Tours et en chasse l'abbé.
En 866, Charles II attribue à Robert la collégiale de l'abbaye prestigieuse de Saint-Martin de Tours.
Il est tué, devant l’église de Brissarthe, le 2 juillet 866 dans un combat l’opposant avec d’autres comtes à des Normands qui descendent la Sarthe après avoir pillé Le Mans (Bataille de Brissarthe, Maine-et-Loire).
Il est inhumé dans l’église de Seronne (aujourd’hui Chateauneuf-sur-Sarthe).

Union et descendance : Il épouse (sans certitude) vers 863, Adélaïde de Tours ou d’Alsace (805/882), fille d’Hugues II dit le Peureux (775/837), comte de Tours et de Sundgau, et de son épouse Ava de Morvois. Elle est veuve de Conrad Ier d’Auxerre dit le Vieux (805/863).
Le couple a au moins 3 enfants :
- Eudes Ier des Robertiens (862/898),
- Robert Ier des Robertiens (860/923),
- Richilde de Neustrie.

 Thibaut Ier de Blois dit le Tricheur (913/977) 

Il décède à Blois le 31 janvier 977 et est inhumé dans l’abbaye Saint-Florent de Saumur, construite près du château primitif de Saumur, appartenant aux comtes de Blois.
Voir « Visages d’Eure-et-Loir ».

 

 

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia, Geneanet, Histoire de l’Europe et de la Méditerranée.

Date de dernière mise à jour : 30/11/2017