Vigneul-sous-Montmédy

Vigneul adm

Le village de Vigneul-sous-Montmédy, situé à 2 Kms à l’Est de Montmédy et à 11Kms au Sud-Ouest de Stenay,  sur la rive gauche de la Chiers, fait partie de la Lorraine Gaumaise.

La Rivière La Chiers est le principal cours d'eau qui traverse la commune

Drapeau francais fond blancHistoire

Toponymes : In villa Visnioli en 1096 (Bulle d’Urbain II) puis Vigneul en 1270 (Ch. Louis V, comte de Chiny) en 1276 (Ch. d’affranchissement arch. Juvigny) et en 1700 (carte des Etats).

Louis xiv 1663Avant 1790, Vigneul fait partie du Luxembourg français, dans la prévôté bailliagère de Montmédy et est rattaché au diocèse de Metz.
En 1657, le tout jeune roi Louis XIV (photo ci-contre) avec son état major, plante sa tente dans l’une des clairières du Bois de Vigneul, au lieu dit Le Pré du Roi offrant une vue imprenable sur la ville haute de Montmédy. De cet observatoire, il commande le siège de la citadelle, alors place forte espagnole. Aujourd’hui, la croix de Saint Louis témoigne de cet épisode (photo dans diaporama).

Patrimoine

L’église Saint Pierre a été reconstruite au XIXème siècle.
En 1862, la première église montre des signes de délabrement et n'est plus de capacité suffisante pour accueillir les fidèles. La municipalité propose de faire construire une église neuve sur l'emplacement de l'ancienne (terrain du cimetière aujourd'hui) mais une semaine plus tard un incendie ravage une maison au centre du village offrant ainsi une place qui emporte la préférence. Le 28 avril 1863, M. Maxe, architecte à Bar-le-Duc, signe les plans et le cahier des charges du nouvel édifice. Le Conseil municipal d’août 1864 estime que « la population étant composée en majeure partie d’ouvriers maçons, carriers et journaliers, la commune a besoin d’une horloge publique destinée à régler les heures de travail ».  La tour de la nouvelle église l’accueillera. Le marché est passé par le maire avec M. Guiot, horloger à Stenay pour la fourniture de l’horloge.
Fin 1864, la construction de l’église est assez avancée, son aménagement est envisagé avec l’achat de  : bancs pour les fidèles et les chantres, confessionnal, table de communion, deux autels collatéraux et fonts baptismaux.
Mme Morenghe de Thonne-les-Prés fait édifier, à ses frais, le maître autel et les "belles vitrines" qui ornent le chœur.
Il est procédé à la démolition définitive du chœur de l'ancienne église réservée à l'exercice du culte durant les travaux qui menace ruine. Les terres servent au remblaiement et au nivellement du cimetière.
La cérémonie de bénédiction de l'église a lieu le 24 Octobre 1865.  
En 1874, certains travaux n’ont toujours pas été entrepris, faute de ressources (pourtour du chœur, déblaiement des éboulis au pied de la muraille de l'église, humidité due à l’encaissement de la sacristie, rampe d'escalier…). Par suite d'un vice de construction du beffroi,  la plus forte des trois cloches tombe alors qu'on la sonne, le 20 Août 1876. Elle est remplacée et quelques réparations de désordres divers s'avèrent alors nécessaires malgré la jeunesse de l'édifice : la toiture est réparée en 1881, des vitraux remis en état en 1883, l’escalier d’accès et un garde-corps en fer sont construits en 1888, la réfection du plancher de la sacristie a lieu en 1891.

L’ancien pont détruit en 1944, seule l’inscription préservée sur une façade  «Brückenplatz» (la place du pont), rappelle son emplacement.

Evolution de la population

Vigneul sous montmedy demo

Nos ancêtres de Vigneul-sous-Montmédy...

Naissances/baptêmes :
JACQUEMIN Jacques (sosa 1356G11) dit La Violette, vers 1650.
JACQUEMIN Jean (sosa 678G10) vers 1675.

 


 

Sources
Sites et photos :
Wikipedia,
Office du Tourisme Transfrontalier du Pays de Montmédy, Blog officiel de la Communauté de Communes.

 

Date de dernière mise à jour : 16/10/2017