Cleuville

Cleuville seine maritime adm

Petit village cauchois qui se situe à 20 kms à l'Est de Fécamp.

Drapeau francais fond blancHistoire

Du latin villa "domaine rural" et de Claudius nom de personne: le domaine de Claudius

Au XIIIème siècle, invasions anglaises et confiscation des terres. L’église est détruite, la chapelle Saint Léger est utilisée comme église paroissiale et le village est laissé à l'abandon.

Seigneurs et gens de noblesse

Richer de Cleuville 1007/1059, époux de Colette d'Estoutteville, fille d’Estout dit le Viking 982/1038, seigneur de Valmont et compagnon de Rollon, sœur de Robert Ier d’Estoutteville dit Granbois. Le château de Cleuville est cité comme propriété de cette dernière.
Robert 1er d’Estoutteville dit Granbois 1040/ ?, frère de la précédente, seigneur d’Estoutteville et de Valmont,  accompagne le duc de Normandie Guillaume le Conquérant à la bataille d’Hastings en 1066, se croise en 1097 et est compagnon de Robert III Courteheuse en 1106. Il fait construire le château de Valmont. Il épouse Jeanne de Talbot 1045/1107, fille d’Hugues 1er de Talbot 1020/ ?, baron de Cleuville qui tient la seigneurie et est l’époux de Marie de Meulan 1025/?.
Robert II 1072/1119, fils du précédent, sheriff du Yorkshire, époux de Blanche de Rieux, de Béatrice ? et d’Emburga Fitzbaldric qu’il épouse en 1097 en Angleterre,  est fait prisonnier en 1106 à la bataille de Tinchebray et finit ses jours dans une prison anglaise.
Detail gisant nicolas d estoutevilleNicolas 1er  1100/1173 (gisant ci-contre à droite), fils du précédent et de Blanche de Rieux, époux de Juliette de Thorotte. C’est lui qui fonde l’Abbaye Notre-Dame de Valmont en 1169 avec la permission d’Henri II roi d’Angleterre et duc de Normandie.
Robert III  1130/1185, fils du précédent, époux de Léonelle de Salisbury, dame de Rames.
Henri  1170/1232, fils du précédent, époux de Mahaut d’Eu. Il se croise en 1193. Il s’oppose, avec d’autres seigneurs, aux prélats de Normandie, à propos du droit de patronage Lay et les biens meubles de ceux qui meurent sans faire de testament, et il est présent à l'assemblée (composée de plusieurs prélats, barons et chevaliers) tenue à Rouen en février 1205 pour régler cette affaire. Il combat à Bouvines en 1214.
Jean Ier 1190/1258, fils du précédent, époux en 1242 d’Agnès de Ponthieu, puis d’Isabeau de Chateaudun. Il est un des seigneurs mandés en 1242, par le Roi Saint-Louis, pour aller contre le comte de la Marche, Hugues X de Lusignan, entré en révolte.
Robert IV dit Passemer 1240/1300, fils du précédent, époux de Jeanne Alix Bertran de Bricquebec puis d’Eléonore de Mitford. Il figure avec les chevaliers qui se trouvent à Melun en 1282.
Robert v d estouveille et marguerite de hototRobert V 1290/1334, fils du précédent, époux en 1311de Marguerite de Hautot (gravure ci-contre à gauche). Il figure sur la liste des barons normands convoqués à Paris en 1318 pour aller contre les Flamands
Robert VI 1312/1396, fils du précédent, chevalier banneret, époux en 1351 de Marguerite de Montmorency.
Jean II dit Le Géant 1378/1435, fils du précédent, capitaine d’Harfleur, grand bouteiller de France en 1415, fait prisonnier à Harfleur et détenu en Angleterre ou il meurt, époux de Marguerite d’Harcourt, dame de Longueville.
Louis, fils du précédent, grand sénéchal et gouverneur de Normandie, grand bouteiller de France en 1443, sert le roi Charles VII lors de la réduction de Normandie en 1450, époux de Jeanne Paynel.
Michel, fils du précédent, sert à la prise des villes de Falaise, Caen et Cherbourg en 1450, époux de Marie de la Rocheguyon,
Detail gisant jacques d estoutevilleJacques (gisant ci-contre à gauche), fils du précédent, chevalier, conseiller et chambellan du roi, capitaine de Falaise, époux de Louise d’Albret, meurt en 1489.
Jean III 1482/ ?, chevalier, époux en 1509 de Jacqueline d’Estoutteville, sa cousine germaine.
Francois de bourbonAdrienne d’Estoutteville 1512/ 1560, fille du précédent, dame des baronnies de Cleuville, Roncheville, Bricquebec… épouse en 1534 François Ier de Bourbon Saint-Paul 1491/1545 (portrait ci-contre), prince de sang, comte de Saint Paul, gouverneur du Dauphiné.
En leur faveur, les baronnies, châtellenies et seigneuries de Valmont, Varengeville, Cleuville et autres lieux sont unies et érigées en duché, sous le nom d’Estoutteville.
Selon un aveu de 1688, Cleuville fait partie du duché d’Estoutteville et est une baronnie qu’on appelle autrefois "franc-fief Talbot", parce qu’elle a été possédée par les comtes de Talbot. Cette baronnie a le droit de présenter à la cure de Cleuville et de Barville-sur-Cany.

Patrimoine

L’église Saint-Léger est construite au XIème siècle, en pierre et silex. Le chœur du XVIIème siècle est modifié en 1852. Elle comporte trois arcades sur des colonnes à chapiteaux sculptés.
Cette paroisse pratiquait autrefois le pèlerinage dédié à Saint-Clair (maladie des yeux).

Le manoir construit au XVIème siècle est une dépendance de l'ancien château féodal situé sur une motte.
L’encadrement des baies est en brique et pierre de taille.  Une façade est construite en brique, l’autre en pierre, silex et bois.
Après la guerre 1939-1945, des armatures de motos et des ossements allemands ont été retrouvés.
La légende dit que dans la cave du manoir, un souterrain mène à la fosse mouton à environ 1 km.

Le château aucun renseignement historique trouvé sur celui-ci qui semble différent du manoir d ‘après les quelques photographies sur des sites immobiliers, il semble à vendre en 2016.

Le Square du Souvenir Français où se trouve le monument aux morts inauguré récemment, qui rend hommage aux six soldats français mort pour la France en Juin 1940.

L'ancien presbytère abrite aujourd’hui la mairie de Cleuville, après avoir été habité par une famille pendant la Seconde Guerre mondiale.

Evolution de la population

Cleuville seine maritime demo

Hameaux, lieux dits et écarts

Le bas de Cleuville – Vaumare.

Nos ancêtres de Cleuville …

Naissances/Baptêmes :
TALBOT Guillaume (sosa 2020G11) le 31 août 1661 : Descendant de la lignée des Talbot seigneurs de Cleuville ?...

Carte de Cassini

Cleuville seine maritime carte cassini

 


 

Sources
Sites et photo :
Wikipedia, Seine76.
Livres, documents et revues :
Histoire de la Maison royale et des Grands Officiers de la Couronne de France, tome II, par le révérend père Anselme de Sainte-Marie, p. 336/496.
Dictionnaire de la Noblesse, tome VI, par M. de la Chenaye-Desbois, 1773.
Description géographique et historique de la Haute Normandie, tome I, Michel Toussaint Chrétien Du Plessis, 1740.

Date de dernière mise à jour : 07/08/2016