Aux pays de mes ancêtres

VISAGES DE LOIRE-ATLANTIQUE

 

Conan ier dit le tort 2

 

 

Au Xème siècle

1 ancêtre de la noblesse est décédé
à Conquereuil, ville de ce département

 

Conan Ier de Bretagne dit le Tort (944/992)
Duc de Bretagne de 990 à 992, comte de Rennes et de Nantes

 

 

Quelques détails historiques

 

 Conan Ier de Bretagne dit le Tort (944/992)  Duc

Famille : Il est le fils de Juhel Bérenger de Rennes et de son épouse Cunégonde de Vermandois.

Mon arbre généalogique : n° sosa 15 094 323 894++ en 34ème génération.

Biographie : Il est comte de Nantes, comte de Rennes en 970 et duc de Bretagne en 988.
Conan prend le contrôle du Vannetais en s’alliant avec Orscand dit le Grand, évêque de Vannes.
La première bataille de Conquereuil disputée contre Hoël de Nantes en 981 ne lui permet pas d’imposer sa suzeraineté sur le Nantais en raison d'une grave blessure qu'il reçoit et qui l'oblige à retourner à Rennes, l'empêchant de pousser son avantage.
Il fait assassiner Hoël de Bretagne en 981 par Galuron. Le frère de celui-ci Guerech de Bretagne quitte sa charge d’évêque et se fait élire comte de Nantes puis duc de Bretagne et poursuit le combat initié par son frère contre Conan.
En 988, Conan essaie de prendre Angers en l’absence du comte Foulques dit Nerra, son beau-frère, mais il échoue et deux de ses fils perdent la vie.
Il convainc le médecin de Guerech de Bretagne d’empoisonner celui-ci qui meurt en 988. Son jeune héritier, le comte Alain II, meurt de maladie en 990, Conan met la main, sans résistance, sur le comté de Nantes et se fait proclamer duc de Bretagne.
Il fait construire une forteresse au Sud-Ouest de la ville, le château du Bouffay, près du confluent de l'Erdre et de la Loire et en confie la garde à son allié l'évêque Orscand.
Conan se dit comte de Nantes, bien que cette ville soit sous les ordres d’Hamon, héritier reconnu et soutenu par le comte d’Anjou, il essaie d’en faire le siège mais Foulques III et son allié Aymeri III de Thouars, sont présents avec leurs troupes. C’est la bataille de Conquereuil, au Nord de Nantes et à l’Ouest de Chateaubriant, pas de prisonniers, on achève les blessés, on tue et pend les chefs. Foulques III fait couper les mains de Conan avant de l’achever.
Pris de remords à son retour à Angers, il fait une importante donation à l’église Saint Maurice, pour le repos de son âme et pour se faire pardonner le massacre épouvantable des chrétiens qu’il a fait tuer sur la lande de Conquereuil.
Conan meurt donc le 27 juin 992 et est inhumé dans la chapelle Saint-Martin de l’église abbatiale du Mont-Saint-Michel dont il est un bienfaiteur.

Union et descendance : Il épouse vers 973, Ermengarde d’Anjou (958/-), fille de Geoffroy Ier dit Grisgonnelle (938/987)  et Adélaïde dite Werra de Chalon (946/975). Elle est la sœur de Foulques III dit Nerra, comte d’Anjou. Cette union angevine permet que les enfants à venir apparaissent comme des descendants des anciens comtes de Nantes de l'époque carolingienne dont les Ingelgeriens sont issus en ligne féminine et elle apporte en dot des prétentions sur le Nantais.
Le couple a au moins 3 enfants :
- Geoffroi Ier Bérenger de Bretagne (+1008),
- Judicaël de Rennes (975/1037), évêque de Vannes,
- Judith de Bretagne (982/1017).
 

 

 

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia, Geneanet, Histoire de l’Europe et de la Méditerranée.

Date de dernière mise à jour : 29/11/2017