Aux pays de mes ancêtres

VISAGES DES VOSGES

 

Du VIIème au XIème siècle

4 familles d‘ancêtres de la noblesse
ont vécu dans ce département
4 individus dans 3 villes ou villages

où 4 actes de décès ont été enregistrés

 

Les familles …

de Namur, de Metz, de Wormsgau, d’Alsace.

 

dans les villes

Tableaux villes vosges

 

Quelques détails historiques

 

 Arnulf de Metz ou Saint-Arnould (582/641)  Mitre et crosse

Voir page « Visages de Meurthe-et-Moselle ».

 

 Gérard Ier d’Alsace (1030/1070) & Hadwide de Namur (1030/1075)  Duc

Famille : Il est le fils de Gérard de Bouzonville (+1045), comte de Metz et d'Alsace, et de son épouse, Gisèle de Franconie.

Mon arbre généalogique : n° sosa 3 773 580 828++ en 32ème génération.

Biographie : Il est seigneur de Châtenois puis duc de Lorraine.
Adalbert d'Alsace (1000/1048), son frère, est investi du duché de Haute-Lotharingie au début de 1047 par l'empereur Henri III du Saint-Empire dit le Noir  (1017/1056), qui vient de le confisquer à Godefroy II d’Ardenne dit le Barbu (997/1069). Celui-ci tue Adalbert dans une bataille près de Thuin en 1048 mais  Henri III donne alors le duché à Gérard.
Godefroy continue la lutte, aidé par des seigneurs lorrains qui s'inquiètent de la puissance territoriale du nouveau duc, et le fait rapidement prisonnier. Mais celui-ci, soutenu par Brunon (ancien évêque de Toul élu pape sous le nom de Léon IX) obtient sa libération en 1049. L'empereur le soutient et lui fournit des troupes qui lui permettent de vaincre ses adversaires.
Tout son règne est marqué par la fidélité aux empereurs Henri III, puis Henri IV, et par une collaboration régulière avec l'Église. Il est avoué des abbayes de Moyenmoutier, de Saint-Mihiel et de Remiremont.
Il fait construire le château de Prény, ainsi qu'une petite cité en position centrale du duché sur un lieu nommé Nancy.
Il réside habituellement au château fortifié de Châtenois, dont les fortifications seront détruites par Condé en 1634.
En 1070, il se rend à Remiremont pour y suivre de près les menées des féodaux, il y meurt subitement, vraisemblablement empoisonné, le 14 avril 1070. Il est inhumé dans l’abbaye de Remiremont.

Son épouse, Hadwide de Namur, meurt 5 ans plus tard,  dans son château du Haut-Bourg de Châtenois et est inhumée dans le cloître du prieuré qu’elle a fondé en 1069.  Son tombeau est de pierre, fort simple, sous une arcade pratiquée dans le mur de l’église, du côté du cloître, son gisant représente une dame vêtue d’un habit long, fort uni et sans ceinture, ayant par-dessus un grand manteau, attaché en devant par un cordon qu’elle tient de la main gauche, ayant la main droite sur la cuisse … (« Histoire de Lorraine », dom Calmet, 1745).

Union et descendance : Il épouse Hadwide de Namur (1030/1075), fille d'Albert Ier, comte de Namur, et de son épouse Ermengarde de Basse-Lotharingie.
Le couple a pour enfants :
- Thierry II dit le Vaillant (1055/1115), duc de Lorraine,
- Gérard Ier (1057/1108), comte de Vaudémont,
- Béatrice, qui épousera Étienne Ier, comte de Bourgogne, de Mâcon et de Vienne,
- Gisèle, qui deviendra abbesse de Remiremont.

 

 Waltrade ou Ermentrude de Wormsgau (840/879) 

Famille : Elle est la fille du comte Walachon IV de Wormsgau (815/840) et de son épouse Oda de Worms.

Mon arbre généalogique : n° sosa 241 509 149 215++ en 38ème génération.

Biographie : Elle est la concubine de Lothaire II de Lotharingie (835/869) qui n'ayant pas eu de descendance, répudie sa femme Teutberge de Bourgogne, fille de Boson dit l’Ancien, pour l’épouser et légitimer ses enfants.
Dès 857, Lothaire fait emprisonner Teutberge en l'accusant de relations incestueuses avec son frère Hucbert, condamnée en 860, le remariage de Lothaire est autorisé  et il épouse Waltrade en 862.  Mais Teutberge réussit à s'enfuir, à se réfugier auprès du roi Charles II dit le Chauve et à faire appel au pape Nicolas Ier qui annule les décisions des précédents conciles.
Menacé d'excommunication, Lothaire cède et reprend sa femme en 865 sans toutefois quitter Waltrade. Excommunié, il tente une ultime démarche pour fléchir le nouveau pape, Adrien II, qu'il rencontre à l'abbaye du Mont-Cassin, mais contracte une fièvre paludéenne et meurt à Plaisance (Italie)  le 869.  
N'ayant pu régulariser la situation de ses enfants illégitimes, son royaume est partagé entre ses oncles Charles II dit le Chauve et Louis II de Germanie par le Traité de Meerssen.
Waltrade se remarie.
Elle décède à Remiremont le 8 avril 879.

Union et descendance : En 862, elle est la 3ème épouse de Lothaire qui lui donne 4 enfants :
- Hugues (860/895), duc d'Alsace,
- Gisèle (865/907), qui épousera Godfried, chef Viking et duc en Frise,
- Berthe (863/925), qui épousera Théobald, comte d'Arles, puis Adalbert II, marquis de Toscane,
- Ermengarde, religieuse à l'abbaye Sainte-Justine de Lucques,

Elle épouse en seconde noces, Conrad II de Bourgogne dit le Jeune (840/911), comte d’Auxerre et duc de Bourgogne transjurane, qui lui donne 2 enfants :
- Rodolphe Ier de Bourgogne (+911),
- Adélaïde d’Auxerre (+929).

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 17/11/2017