Aux pays de mes ancêtres

Présentation de la région

 

Logo centre val de loire

 

La région Centre-Val de Loire a été créée par la réforme territoriale de 2014, effective au 1er janvier 2016.

Historiquement, les départements du Centre-Val de Loire ont été constitués à partir de trois provinces : l'Orléanais (Loiret, Eure-et-Loir, Loir-et-Cher) ; le Berry (Cher et Indre) ; la Touraine (Indre-et-Loire). L'extrémité Sud-Est du territoire faisait partie d'une quatrième province : le Bourbonnais.
Celles-ci sont entrées très tôt dans le domaine royal (Orléans ayant, avec Paris, constitué le noyau d'origine de ce domaine). Les châteaux de la Loire, de Gien à Chinon, en passant par Chambord, Blois, Chenonceaux, Azay-le-Rideau, La Ferté-Saint-Aubin… témoignent d'un héritage commun.

Le territoire régional abrite trois parcs naturels régionaux : la Brenne, Loire-Anjou-Touraine et le Perche.

Blason centre val de loireHéraldique :
Écartelé, au premier : d'azur à l'épée haute d'argent croisée et pommetée d'or férue en une couronne royale ouverte d'or et accostée de deux fleurs de lys d'or ; au second: d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bordure componnée d'argent et de gueules ; au troisième : d'azur à trois fleurs de lys d'or à la bordure engrêlée de gueules ; au quatrième : d'azur à trois fleurs de lys d'or au lambel d'argent.
Blason composé des armoiries de Jeanne d'Arc, de Touraine, du Berry et de l'Orléanais utilisé par la région dans les années 1970.

 

6 Départements (dont 5 soulignes, concernés par la vie de mes ancêtres) : Cher, Eure-et-Loir, Indre, Indre-et-Loire, Loir-et-Cher, Loiret.

Communes : 1842

Superficie : 39 151 km2Carte centre val de loire

Population : 2 577 435 habitants (2014)

Densité : 66 habitants au km2

Préfecture : Orléans

Conseil régional : Orléans

Hydrographie/Géologie :
La Loire, le plus long fleuve de France (1013 kms),  traverse la région d'Est en Ouest. Le relief qui se dessine de part et d'autre de son lit est constitué de plaines et de plateaux aux caractéristiques géographiques différentes. Au plateau calcaire légèrement ondulé de la Champagne berrichonne, au Sud-Est, succèdent la Brenne (pays aux mille étangs), et les plateaux argileux de la Touraine dans le Sud-Ouest.
Au Sud et à l'Est se dessinent des cuestas avec des plateaux calcaires et des dépressions argileuses en bordure du Massif Central (collines du Sancerrois, Motte d'Humbligny).
Au Nord et au Centre s'étendent les plateaux calcaires de Beauce et les dépôts argilo-sableux de la Sologne et de la forêt d'Orléans. En Sologne, l'histoire et la nature des sols ont favorisé la formation de milliers d'étangs artificiels, de landes et de taillis.

Patrimoine :
La cathédrale de Chartres, l'une des plus grandes cathédrales de la France, connue pour ses vitraux et sa nef gothique, est construite au début du XIIIème siècle et inscrite au Patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1979.
La cathédrale Saint-Étienne de Bourges, dont la construction a débuté en 1183 et duré trois siècles, est également inscrite depuis décembre 1992 sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. Seule cathédrale française à six travées, elle est la clé de la Route Jacques Cœur, qui rassemble les 18 plus beaux monuments du Cher. Elle est aussi le point de rassemblement des Riches Heures du Duc du Berry et des palais et châteaux des princes et rois de la famille d'Orléans, avec plus de 200 châteaux de la Loire et du Cher, alliant de superbes châteaux historiques du Berry à la Touraine, bâtis pour la plupart de 920 après J.-C. à 1870.
Chateau de chenonceauLes cathédrales d'Orléans et de Tours sont d’autres exemples d'art gothique, celle d'Orléans (bien qu'en grande partie détruite en 1568 par les protestants lors des guerres de Religion) conserve des éléments des XIIIème et XVème siècles, elle a été en grande partie reconstruite à l'identique aux XVIIème, XVIIIème et XIXème siècles sous l'impulsion des Bourbons.
Dès le XVOratoire carolingien de germignyème siècle, et avec les rois de la Renaissance, dont François 1er, mécène de Léonard de Vinci, les châteaux de la Loire reçoivent toute la Cour et les princes dans de somptueux écrins de pierre, destinés aussi à profiter des douceurs de la Loire et des forêts giboyeuses.
Le palais Jacques-Cœur à Bourges, du XVème siècle, construit par l'un des plus riches citoyens, préfigure les hôtels particuliers qui fleuriront à la Renaissance.
Construit entre 1515 et 1521, le château de Chenonceau (photo ci-contre) compte parmi les plus anciens bâtiments de la Loire. Il était fameux en raison de ses fêtes pendant le XVIème siècle.
L'oratoire carolingien de Germigny-des-Prés (photo ci-contre)  du IXème siècle, l'abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire du XIème siècle, près d'Orléans, sont les témoins, encore subsistants, du rayonnement architectural et culturel majeur de la région au Haut Moyen-Âge.

Histoire :
Grâce aux investigations archéologiques, les chercheurs ont pu mettre en évidence une présence humaine précoce, attestée dès le Mésolithique.
Des explorations effectuées à la fin du XIXème siècle ont permis de trouver des monuments funéraires et cultuels, tels que des tumuli, des élévations mégalithiques et des dolmens, datés de la fin du Néolithique /début de l'Age du Bronze (voir Echelles des Temps).
Au Moyen Âge, la région Centre s'organise autour de quatre foyers politiques, culturels et religieux :
Orléans : la ville joua un rôle majeur pour les premières dynasties royales françaises. Elle fut l'une des capitales des rois mérovingiens, carolingiens puis capétiens. L'Abbaye de Fleury, toute proche, disputa à celle de Saint-Denis sa primauté culturelle et religieuse sur la dynastie.
À partir de Louis VI le Gros 1081/1137, Saint-Denis prit définitivement l'ascendant, fixant le siège politique royal à Paris. Cependant, Orléans demeura l'une des cités majeures du domaine royal. Ainsi, Louis XI 1423/1483 fut inhumé à quelques kilomètres, en la basilique Notre-Dame-de-Cléry.
Bourges : héritière d'Avaricum, oppidum gaulois devenu une riche cité romaine, prend dès le Haut Moyen-âge un haut rang dans la hiérarchie ecclésiastique. Archevêché, elle possède également le primat sur la province d'Aquitaine dont elle demeure, avant que Bordeaux ne la supplante, la capitale religieuse et politique. Devenue résidence des Ducs de Berry, Bourges connaîtra son âge d'or pendant la Guerre de Cent Ans, quand le futur Charles VII, dauphin du royaume, en fait la capitale du royaume. Elle sera aussi la cité de Jacques Cœur, grand argentier du roi.
Tours : connaîtra un rayonnement dans toute l'Europe au Moyen-âge grâce à l'Abbaye de Marmoutier dont l'influence s'étendait sur l'ensemble de l'actuelle région Centre. Trop éloignée de Paris pour bénéficier pleinement de l'influence capétienne, Tours se rapprochera par la suite, au moins culturellement, de l'Ouest des Plantagenêts. La Renaissance et la proximité des résidences royales que furent Blois, Chambord ou encore Amboise, l'ancreront définitivement dans le royaume de France dont elle deviendra le jardin.
Chartres : sans réelle influence politique, Chartres se caractérise par son rayonnement culturel et spirituel exceptionnel. Grâce à Fulbert de Chartres, elle devient l'un des phares culturels du Moyen Âge, à la tête de l'Ecole de Chartres fondée par ce dernier.

En 1429, durant la guerre de Cent Ans, Orléans est assiégée par les Anglais et Jeanne d'Arc va bouter les Anglais hors de France.

 

Carte region centre val de loire

Les 6 départements de la région Centre-Val de Loire (2016)

 

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia

 

Date de dernière mise à jour : 24/03/2017