L'Epine-aux-Bois

L epine aux bois adm

La commune est située à l'extrémité Sud du département. Le village, bâti sur un haut plateau propice aux cultures, est très dispersé. Le bourg ne comprend que quelques maisons regroupées autour de la mairie et de l'église. L'Épine aux Bois est un village de l'ancienne Brie Champenoise qui dépendait autrefois de l'intendance de Soissons, des bailliages et élection de Château-Thierry et du diocèse de Soissons.

Drapeau francais fond blancHistoire

Le village est situé sur la "Route des Quatre Victoires", route qui retrace la Campagne de France de Napoléon 1er, en 1814, dans le Sud de l'AisneLe 11 février 1814 (bataille de Marchais/Montmirail), le Général russe Sacken s'établit à la ferme de la Haute Épine où il fut délogé à la baïonnette par la garde impériale de Napoléon. Les Russes furent culbutés et perdirent 3 000 hommes.

Les seigneurs suivants ont été relevés :
En 1116 : Simon, chevalier de l'Épine aux Bois.
En  1222 : Pierre, chevalier.
En 1240 : Simon II, chevalier
Entre 1712 et 1795 : Le chevalier Louis du Jay de Rozoy, seigneur de l’Epine aux-Bois, lieutenant des Maréchaux de France.

Patrimoine

L'église Saint-Cyr et Sainte-Juliette date du XIIème siècle, elle fut inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1905. La nef et le chœur, dont ne subsistent que des vestiges, en ont été radiés en 1929. Actuellement, seul le clocher est intégralement conservé.
Elle fut en partie détruite en 1947 par manque d'entretien et a été restaurée au début des années 1980 grâce au concours de l'association du Fort de Condé et des églises en péril du Sud-Picardie.

Les lavoirs sur le thème des fables de La Fontaine « La cigale et la fourmi » et « La mouche et la fourmi ».

La chapelle de la Haute Epine.


Hameaux rattachés à la commune de L’Epine-aux-Bois

Son hameau le plus important est la Haute Épine, sans doute par le fait que la route départementale y passe et, avant elle, les chemins carrossables, ce qui fait que les constructions sont venues s'y adosser. C'est d'ailleurs dans ce hameau que se trouvent la majorité des commerces du village.

Evolution de la population

L epine aux bois demo

Nos ancêtres de L’Epine-aux-Bois …

Union :
REZE Jean (sosa 1046G11) et MOREAU Marie (1047G11) le 17 septembre 1685.

Décès/inhumations :
FAYET Marie (sosa 2095G12), épouse MOREAU, le 27 septembre 1694. Ci-dessous sa signature en 1662.
JOMART Marguerite (sosa 4189G13), épouse MOREAU, le 1er septembre 1652.
MOREAU Guillaume (sosa 4188G13) le 17 juillet 1661. Il était laboureur à l’Epine-aux-Bois.
Fayet marie 1662

Date de dernière mise à jour : 29/03/2015