Aux pays de mes ancêtres

VISAGES DU PAS-DE-CALAIS

 

Du VIème au XVIIIème siècle

10 familles d‘ancêtres dont 5 de la noblesse
ont vécu dans ce département
18 individus dans 7 villes ou villages

où 28 actes ont été enregistrés :
11 naissances
o(o)
7 mariages x
10 décès +(+)

 

Les familles …

Tableaux noms 62

dans les villes

Tableaux villes 62

Voir détails pour chacun dans les villes concernées.

 

 * Quelques détails historiques

 

 Sigebert Ier d’Austrasie (535/575) 

Famille : Dynastie des Mérovingiens.
Il est le fils du roi des Francs  Clotaire Ier de Neustrie dit le Vieux (498/561) et d’une de ses 7 épouses, Ingonde, probablement une esclave du domaine royal.

Mon arbre généalogique : n° sosa 247 305 392 635 136++ en 48ème génération.

Biographie : Il est roi d’Austrasie de 561 à 575.
Son père réunifie le royaume franc de Clovis avec peine. A son décès en 561, son royaume est divisé entre ses quatre héritiers selon la coutume franque.
Sigebert Ier reçoit l'Austrasie, ainsi que certaines régions de l'Aquitaine et de la Provence. Il y ajoute de nouveaux territoires (Poitiers, Tournus) à la mort de son frère Caribert Ier (521/567).
Les incursions des Avars en Thuringe l'obligent à deux reprises, en 562 et vers 568, à repousser leurs attaques.
Vers 566, Sigebert épouse Brunehaut (547/613), dont la sœur Galswinthe (545/568) s'unit à son demi-frère, Chilpéric Ier (525/584) en 568. Ce dernier fait assassiner sa femme l’année même de son mariage, pour épouser sa concubine Frédégonde (545/597). Sigebert cherche vengeance. Les deux frères se sont déjà affrontés, mais leur rivalité, exacerbée par cet incident, dégénère en une guerre impitoyable que leurs descendants poursuivent. Sigebert bat  Chilpéric, conquiert la majeure partie de son royaume, la Neustrie, et l'oblige à se cacher à Tournai.
En 575, alors qu'il vient d'être acclamé roi par les sujets de Chilpéric à Vitry-en-Artois (Pas-de-Calais), Sigebert est poignardé par des pages de Frédégonde à coup de scramasaxe de chaque côté dans le flanc. En tentant de s’enfuir, les deux pages tuent Charésille et blessent Sigila, les deux chambellans du roi, avant de trouver la mort.
Chilpéric sort de Tournai, fait ensevelir Sigebert à Lambres-lez-Douai, puis le transfère dans l’abbaye Saint-Médard de Soissons, pour y être inhumé auprès de leur père.
Sigebert est mort à l’âge de 40 ans, après 14 ans de règne.
Son fils Childebert II, qui n’a que 5 ans, est proclamé roi d’Austrasie à Metz.
Lors du règne de Sigebert, la charge de maire du palais est pour la première fois mentionnée.
La longévité de son épouse Brunehaut, lui a permis de jouer un rôle durant les règnes de son époux, de son fils et de ses petits-fils ; c'est sous le règne de son arrière petit-fils qu'elle est livrée à Clotaire II, fils de Chilpéric, et mise à mort après 3 jours de supplice, elle avait .

Union et descendance : En 566, à Metz, il épouse Brunehaut, fille du roi Wisigoth d’Hispanie et de Septimanie de 555 à 567, Athanagild Ier, et de son épouse Goswinthe (530/589).
Sous son influence et celle des prêtres, Brunehaut se convertit au catholicisme.
De ce mariage, naissent :
- Ingonde, qui épousera le prince Wisigoth Herménégild, fils aîné du roi arien Léovigild ;
- Clodoswinthe, qui épousera le roi des Wisigoths d'Espagne, Récarède Ier (frère cadet d'Herménégild) ;
- Childebert II (571/595) qui lui succède.

 

 Berthe de Hollande ou de Frise (1058/1093) 

Famille : Elle est la fille de Florent Ier (1017/1061), comte de Frise Occidentale, et de son épouse, Gertrude de Saxe (1028/1113).

Mon arbre généalogique : n° sosa 943 395 241++ en 30ème génération.

Biographie : Elle est reine de France par son mariage avec le roi Philippe Ier (1052/1108).
Berthe s'éteint au château de Montreuil le 1093, où elle vit recluse depuis 3 ans, probablement de chagrin.

Union et descendance : Elle épouse en 1072, Philippe Ier de France.
Le premier enfant naît 6 ans plus tard. Le couple a cinq enfants :
- Constance (1078/1126) qui épousera Hugues Ier, comte de Champagne, puis Bohémond Ier d'Antioche,
- Louis (1081/1137), futur roi de France Louis VI le Gros,
- Henri (1083/1089),
- Charles (1085/1091),

- Eudes (1087/1094).
En 1090, Philippe, lassé de sa femme, il est homme de plaisir et Berthe est trop grasse,  l’a fait enfermer au château de Montreuil (Pas-de-Calais), qui constitue l'essentiel de sa dot. Comme il prévoit de se remarier, il la répudie en 1092 au motif d'une consanguinité.

 

Le comté de Guines

Ce comté comprenait Ardres, Hardewic, Brédenarde, Tornehen et le port de Witsan, 12 baronnies et 12 pairies.  


La première Maison de Guines :

De guines 1De guines 2

La seconde Maison de Guines :

Maison 2 de guines 1

Maison 2 de guines 2

 

La Maison de Thérouanne

De therouanne

 

 


 

Sources
Sites et photo :
Wikipedia
Livres/revues/manuscrits :
* Lambert d'Ardres (1160/1227), chroniqueur français du XIIème siècle, curé de la bourgade d'Ardres (Pas-de-Calais) est l'auteur d'une chronique chevaleresque, intitulée Historia comitum Ghisnensium, qui retrace l'histoire des comtes de Guînes et des seigneurs d'Ardres. On y trouve également  des légendes et des traditions féodales.
Composée entre 1194 et 1198, elle est achevée en 1203. Elle est éditée en 1855 sous le titre Chronique de Guines et d'Ardres par Denis Charles Godefroy Ménilglaise.

 

Date de dernière mise à jour : 17/11/2017