Avène

Avene adm

Avène est un petit village des Hauts cantons de l'Hérault, enclavé entre, à l'Ouest les Monts de l'Espinouse, à l'Est les crêtes volcaniques de l'Escandorgues et au Nord les Grands Causses du Larzac,  à flanc de montagne des Monts d'Orb et en bordure de la capricieuse rivière Orb qui prend sa source à quelques dizaines de kilomètre en amont du village dans les plateaux calcaires des portes du Larzac.
Au fil des siècles, Avène a su conserver son architecture circulaire, ses ruelles étroites surmontées de magnifiques porches, ses maisons rustiques hérissées de tuiles rouges et de vieilles lauzes et le parfum ancien d’une vie paysanne.
La commune est réputée pour ses thermes et ses produits cosmétique de la marque Avène. Elle fait partie des trois stations thermales de l'Hérault avec Balaruc-les-Bains et Lamalou-les-Bains.

Blason ville fr avene herault svgHéraldique

Les armoiries d’Avène se blasonnent ainsi :
De sinople, au pairle losangé d'argent et d'azur.

Drapeau francais fond blancHistoire

Les découvertes récentes de vestiges romains témoignent d’une présence humaine ancienne sur la région d'Avène.
Une activité minière importante débute sous la domination romaine et se prolonge jusqu'en 1954.
"En 1832, il est fait concession à MM. Castillon de Saint Victor, Thomas Boulouys, Antoine et Paulin Nouguier (mes ancêtres de Ceilhes ?)... une concession de mines de cuivre dite d'Avène, situées sur les communes d'Avène et de Joncels..."

Chroniques communales

Les thermes

La station thermale d'Avène est entièrement dédiée à la dermatologie. Les eaux bicarbonatées, calciques et magnésiennes d'Avène sont indiquées pour les dermites atopiques, eczémas, psoriasis prurits, urticaires, ichtyoses, lichens, brûlures, troubles de la cicatrisation.
1736, découverte des propriétés de l’eau de la source Sainte Odile après l’observation de la guérison de la dermatose du cheval du marquis de Rocozels.
1743, un premier établissement est construit sur la source.
1873, l’eau thermale d’Avène s’exporte à Chicago pour soigner les brûlés du grand incendie.
1874, l’eau thermale est reconnue d’utilité publique par l’Académie Nationale de Médecine.
1975, la station, rachetée par les Laboratoires Pierre Fabre, entre dans une ère de thermalisme scientifique.  
1990, un nouvel établissement avec des installations modernes et innovantes voit le jour.
2004, la station thermale est agrandie et permet de proposer une unité de soins plus spacieuse.
2007, un laboratoire de l’eau est créé.
2010, Avène est la première station thermale certifiée Aquacert haccp thermalisme.

Le barrage des monts d'Orb

Ce barrage de type voûte, situé à Avène, construit de 1959 à 1963 par la Compagnie du Bas-Rhône-Languedoc, sert principalement à l'irrigation des plaines du Biterrois et à l’alimentation en eau potable de l'Ouest de l'Hérault et du Sud de l’Aude. Il est équipé pour la production hydro-électrique et permet lors de forts épisodes orageux l'écrêtement des crues. L’eau est retenue durant l’automne et l’hiver, et est restituée au fleuve au printemps et en été. La régulation permet de soutenir le niveau d’étiage de l'Orb durant la période estivale.
La peur du barrage n'a pas diminué depuis sa construction. Peur qu'il cède sous le poids de l'eau, peur qu'il provoque des vagues d'eau quand déjà l'Orb déborde.
Une étude intitulée "Perspectives d'évolution des volumes stockés dans le barrage des Monts d'Orb", permet de savoir avec précision quel est le rôle du barrage. On y découvre que s'il n'a pas été construit pour écrêter les crues, il joue un rôle important pour en réduire les effets.

Les catastrophes naturelles

Tempête en novembre 1982. Inondations et coulées de boue  en septembre 1992, octobre 1994, décembre 1995, janvier 1996, décembre 1997, novembre 2014...

Personnage lié à la commune

Michel galabru 1999 croppedMichel Galabru, 1922/- , (ci-contre à gauche) né au Maroc d’un père professeur de l'École Nationale des Ponts et Chaussées, il passe une grande partie de son enfance dans la maison familiale à Avène. Se destinant d'abord à devenir joueur de football professionnel, c'est finalement le métier de comédien qui l'attire.
1er prix au Conservatoire national supérieur d'art dramatique dans les années 1950, puis César du meilleur acteur pour Le Juge et l'Assassin en 1977, nomination au César du meilleur acteur dans un second rôle pour Subway en 1986 et  dans un second rôle pour Uranus en 1991, prix Plaisir du théâtre en 2007, Molière du comédien pour Les Chaussettes-Opus 124 en 2008, Brigadier d'honneur en 2011 pour l'ensemble de sa carrière, Grande médaille de vermeil de la Ville de Paris en 2011 pour l'ensemble de sa carrière et Grand- officier de l'Ordre national du Mérite en 2013.

Patrimoine

L’église romane Saint-André-de-Rieussec du XIIème siècle.

L’église Saint-Pierre de Rouvignac du XIIème siècle.

L’église Sainte-Marie de Vinas du XIIème siècle.

L’église Saint-Antoine de Serviès bâtie en 1715.

L’église Saint-Barthélémy bâtie en 1135.

L’église de Truscas du XIXème siècle.

L’église Saint-Martin d'Avène.

La fontaine et le four à pain du XVème siècle.

Le Pont sur l'Orb du XIIIème siècle.

Le lac d’Avène, particulièrement sauvage et entouré de forêts, est très prisé par les pêcheurs pour la pêche aux carnassiers et aux salmonidés. Le lac ne présente aucun lieu réellement aménagé pour la baignade. C’est une retenue d’eau artificielle qui permet de réguler le cour de l’Orb.

Le moulin à tan de la Salesses construit vers la fin du XVIIIème et le début du XIXème siècle, restauré en 2009, il accueille à présent la Maison de L'eau et de la nature.

Hameaux, lieux dits et écarts

En 1761, la communauté d'Avène a pour dépendances les écarts de Sadde, Serviès, Lamoural (Le Coural), Larodebasse, Lamandrarie (La Mendrerie), Saint-Barthélémy, Fonvive (Fombine), Lamalou, Brès, Rouvignac, La Ciffrarie.
Il existe quatre paroisses : Saint-Martin d'Avène, Saint-André de Rieussec (qui regroupe les hameaux de Sadde, Serviès, Le Coural et Larodebasse, devenue annexe de Saint-Martin d'Avène), Notre-Dame de Vinas (dont Saint-Pierre de Rouvignac et Notre-Dame de Truscas, anciennes paroisses, sont devenues annexes, réunies au séminire de Béziers en 1705) et Saint-Barthélémy d'Arnoye (qui dépend de l'abbaye de Joncels et est donc réunie au séminaire de Béziers en 1763 lors de la suppression du chapitre de cette abbaye).
Bien que cités en 1790, Vinas, Saint-Barthélémy d'Arnoye et notre-Dame de Rouvignac sont intégrés à la commune d'Avène en l'an II.

Rouvignac, l’ensemble du hameau (à l’exclusion de l’église désaffectée et du vieux cimetière qui la jouxte) est propriété privée. Il était en ruine il y a quelques années, restauré progressivement, ses bâtiments en pierre ont été aménagés en gîtes.
Brès, le hameau se situe à 2,5Kms du village, au milieu des châtaigners et des chênes verts. Il compte une dizaine d'habitants à l'année, mais beaucoup plus l'été et durant les périodes de cures thermales, grâce aux nombreux gîtes qui y ont ouverts leurs portes. Autrefois, il y avait une ferme et un élevage de vaches.
ainsi que… Sadde, Serviès, Le Coural, La Rode Basse, Truscas, Vinas, Saint-Barthélémy, Les Planes, Les Bains d'Avène, Beau Désert, Fonbine, La Mendrerie.

Evolution de la population

Avene demo

Nos ancêtres d'Avène ...

Naissance/baptême :
VIALLES Marguerite (sosa 3211G12) vers 1650 au hameau de Brès.

 


 

Sources
Sites et photo :
Wikipedia, Avène, Mairie, Office du tourisme, Station thermale, Panoramio.

 

Date de dernière mise à jour : 10/09/2015