Envronville

Envronville adm

Envronville est un village rural, typique qui a porté les noms d’Ouvrouville, puis Anvrouville. En 1801 il prend le nom d'Envronville.
Les communes qui l’entourent sont Cliponville, Rocquefort, Hautot-le-Vatois, Saint-Pierre-Lavis et Bermonville. La ville la plus proche est Fécamp à 23 kms. Le Havre se trouve à 41 kms.

Drapeau francais fond blancHistoire

En 1421, le curé d'Envronville est dépossédé de sa cure par le roi d'Angleterre pour s'être réfugié sur les terres du Roi de France.

Seigneurs et gens de noblesse

Au XIIIème siècle, les archevêques de Rouen sont depuis très longtemps seigneurs et patrons d'Envronville, paroisse dès le XIIème siècle.

On trouve dans les écrits La famille des Champs de Bois Hébert :
Pierre des Champs, fils d'Adam des Champs et de Marie d'Escrepintot, écuyer et procureur du roi en la vicomté de Montivilliers, époux de Marie de la Mare vers 1540. Il vends sa charge de procureur à l'écuyer Jean Tirel en 1566. Il décède en 1573 à Envronville.
Antoine des Champs, seigneur de Grengues et de Bois Hébert, fils du précédent, signe un contrat de mariage avec Marie Le Grand le 2 janvier 1565 à Envronville. Hector d'Herbouville lui rend aveu en 1569. Antoine des Champs vend le fief et le seigneurie de Grengues en 1573 et épouse Marie de Bailleul en 1575 à Envronville. Il décède le 30 août 1603.
Charles des Champs, seigneur de Bois Hébert, fils du précédent et de Marie Le Grand, signe un contrat de mariage avec Suzanne Le Bouteiller en 1586 à Cliponville. Il est seigneur de Beuzeville-le-Guérard, Bois Hébert et Escures. Il rend aveu à Henri IV, roi de France, en 1602. Il décède en 1621.
Antoine des Champs, fils du précédent, seigneur de Bois Hébert, Mont-Lévesque et Ancelin, écuyer et gentilhomme volontaire dans les armées du roi. Il épouse Françoise de Pelletot en 1633 à Envronville. Il teste le 9 août 1636 et décède le 28 décembre 1636 à Envronville.
Jean Baptiste des Champs, fils du précédent né en 1635,  mis sous tutelle le 3 février 1637 sous la garde noble d'Adrien des Champs, son oncle, seigneur de la Bouteillerie et de Roquefort. Il est chevalier, volontaire au régiment du roi, seigneur de Bois Hébert, Beuzeville-la-Guérard et d'Envronville. Il épouse Marie Élisabeth Bretel de Grémonville en 1655. Il décède en 1662.
Raoul des Champs, fils du précédent né en 1657, est seigneur des Landres, Bois Hébert et Mont-Lévesque.
Charles Adrien des Champs, fils d'Adrien des Champs et Anne Boullays, seigneur de Costecoste, Bois Hébert et autres lieux, épouse en 1714 Suzanne de Quiros de Cauqueraumon.
Antoine Adrien Joseph des Champs, fils du précédent, seigneur de Bois Hébert, épouse Catherine Aubert de Beaucourcel en 1741 à Rouen.
François Adrien des Champs, 1748/1816, fils du précédent, est reçu page du roi en sa petite écurie en juillet 1762, puis il est capitaine au Royal-Etranger. Il est seigneur d’Envronville, Cliponville, Hautot-le-Vatois, etc… et épouse en 1771 Gabrielle Chauvin d’Offranville.

Patrimoine

L'Église Notre-Dame de l’Assomption contient des statues de Saint Côme et Saint Damien en bois peint du XVIIème siècle. L’église d’origine, dédiée comme l'actuelle à Notre-Dame de l'Assomption, datait du XIIIème siècle, son chevet plat, remanié au XVIIIème siècle, conservait encore en 1850 trois baies à lancettes et une petite rosace, d'origine.
Le clocher-porche a été édifié en 1647.
Après le Concordat de 1801, le siège de la paroisse est transféré à Cliponville et ce n'est qu'en 1806 que le culte, interrompu depuis 1793, est à nouveau célébré à Envronville, avec la nomination d'un vicaire-résident. En 1847, Envronville redevient une paroisse.
Entre 1868 et 1873, l'église, en mauvais état et devenue trop petite, est partiellement rebâtie en style néo-gothique. Un nouveau chœur, un transept et une sacristie sont ajoutés, la nef et le clocher conservés.
En 1894, la nef est reconstruite « en harmonie avec le chœur » et le porche-clocher consolidé. Elle est plus longue et plus haute que l'ancienne.
Les fonts baptismaux, à deux cuves octogonales, sont du XVIIème siècle et appartenaient à l’ancienne église. L'aigle-lutrin est en bois polychromé d'époque Charles X.
La construction du chœur a fait disparaître les vitraux d’origine, ils sont tous actuellement des XIXème et XXème siècles.  
Le maître-autel en forme de tombeau, colonnes porte-cierge et emmarchement en marbre blanc et rouge, a été donné ainsi que le tabernacle (porte en laiton avec croix glorieuse) vers 1930. Ce maître-autel remplace celui du XVIIIème siècle disparu lors de la reconstruction ainsi que le retable qui comportait une toile de Bredel, disciple de Boucher, de 1752.
Les deux cloches bénies par Mgr Saudreau en 1990 proviennent de la refonte de la cloche Henriette-Jacqueline mise en place en 1880.

Evolution de la population

Envronville demo

Hameaux, lieux dits et écarts

Bellemare, Ferme du Bois Hébert, Ferme du Moulin, Les Prés Volets, Masson.

Nos ancêtres d’Envronville …

Unions :
TALBOT Anthoine (sosa 1010G10) avec FOLLIE Françoise (sosa 1011G10) le 7 novembre 1731.
 

 


 

Sources
Sites et photo :
Wikipedia, Communauté de Communes Cœur de Caux, Paroisse Saint-Louis.
Livres et documents : Dictionnaire généalogique, héraldique, historique et chronologique (tome IV), 1757

 

Date de dernière mise à jour : 18/05/2016