Aux pays de mes ancêtres

Présentation de la région

 

Logo hauts de france 2016

La région Hauts-de-France est une région administrative du Nord de la France, créée par la réforme territoriale de 2014 effective en 2016, résultat de la fusion du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie.
La région est frontalière de la Belgique sur toute sa partie Nord-Est; bordée par la Manche sur plus de 120 kms et la Mer du Nord sur 45 kms, à l'Ouest et au Nord ; limitrophe de trois autres régions françaises, l'Île-de-France au Sud, la Normandie à l'Ouest, et le Grand Est à l'Est.

Blason haut de france

 

Héraldique : "Parti, mi-coupé à sénestre, au premier d'or au lion de sable armé et lampassé de gueules; au second d'argent à trois lionceaux de gueules et au troisième d'azur à trois fleurs de lys d'or".
Il associe les armoiries de la Picardie avec celles de la Flandre.

 

5 Départements  (tous concernés par la vie de mes ancêtres) : Aisne, Oise, Somme, Nord, Pas-de-Calais.

Communes : 3838

Superficie : 31 813 km2

Population : 6 006 156 habitants (2014)Carte situation hauts de france en france

Densité : 189 habitants au km2

Préfecture : Lille

Conseil Régional : Lille

Langues régionales : Picard, Flamand français, Flamand occidental.

Histoire :
De nombreux envahisseurs et bien des civilisateurs sont passés par les terres qui forment désormais la région Hauts-de-France : Celtes, Romains, Barbares et Vandales ; Francs, Mérovingiens, Carolingiens, Normands, puis, tour à tour, Anglais, Espagnols, Autrichiens et Prussiens. Chemin faisant, se révèlent encore les traces de leur passage.
Plus profondes encore sont les empreintes sanglantes des deux guerres mondiales qui ravagèrent la région.

Celtes et Romains
Vers 300 avant J.-C. des Celto-Germains, les Belges, s’emparent du Nord de la Gaule. Les diverses tribus sont : les Nerviens (Bavay), les Atrébates (Arras), les Ambiens (Amiens), les Morins (Thérouanne), les Ménapes (Cassel), les Bellovaques (Beauvais).
En 57 avant J.-C. Jules César soumet les tribus de la Gaule Belgique. Bavay, Boulogne et Amiens deviennent des centres romains importants.
Du Ier au IIIème siècle, c’est la Paix romaine. Le Nord de la France fait partie de la province de Belgique Seconde, dont la capitale est Reims.
En 406, les Francs arrivent.

Clovis ier 494 610 801 762 400 g49

Berthe aux grands pieds 966 036 722 193 g40Mérovingiens et Carolingiens
En 486, Clovis (466/511 portrait 1 de gauche, mon ancêtre sosa n° 494 610 801 762 400 en 49ème génération) bat l’armée romaine à Soissons.
Le royaume des Francs est divisé et le Nord de la France rattaché à la Neustrie en 561.
En 747,  Berthe dite au grand pied, (720/783 portrait de droite, mon ancêtre sosa n° 966 036 722 193 en 40ème génération) fille du comte Caribert de Laon, donne naissance à Charles 1er dit Le Grand, futur Charlemagne (747/814 portrait 2 de gauche, mon ancêtre sosa n° 483 018 361 096 en 39ème génération). Avant sa mort, le , son père Pépin III dit Le Bref  Pepin le bref(714/768 portrait 2 de droite, mon ancêtre sosa n° 966 036 722 192 en 40ème génération) avait prévu Charlemagneun partage du royaume entre ses deux fils, Charles et Carloman. Les territoires qui leur sont attribués sont disposés de façon assez curieuse : ceux de Charlemagne forment un arc occidental de la Garonne au Rhin, ceux de Carloman sont regroupés autour de l’Alémanie ; l’Austrasie, la Neustrie et l’Aquitaine sont partagées entre eux. Charlemagne et Carloman se font proclamer roi par leurs fidèles respectivement à Noyon et Soissons en 768. Charlemagne sera empereur d’Occident en 800.
Aux IXème et Xème siècles, les Normands et les Hongrois envahissent la région.

Moyen-âge
En 1185, l’Amiénois et le Vermandois sont annexés au domaine royal lors du Traité d’Amiens. L’Artois le sera à l’avènement de Louis VIII en 1223.
Le XIIIème siècle, voit l’édification des cathédrales d’Amiens et de Beauvais. En 1214, victoire de Philippe Auguste sur Otton IV à la Bataille de Bouvines. Le comte de Flandre est Jean sans Terre. En 1272, le Ponthieu passe sous l’autorité des rois d’Angleterre. En 1314, Philippe le Bel annexe la Flandre. En 1337, la guerre de Cent Ans débute. Edouard III d’Angleterre sort victorieux de la bataille de Crécy en 1346. L’année suivante, Calais capitule devant les Anglais. La bataille d’Azincourt en 1415 est remportée par Henri V d’Angleterre. En 1435, Picardie et Boulonnais sont cédés au duché de Bourgogne par le Traité d’Arras. Beauvais est assiégé en 1472 par Charles le Téméraire (épisode de Jeanne Hachette) qui meurt en 1477. Louis XI envahit la Picardie, l’Artois, le Boulonnais et le Hainaut. Marie de Bourgogne, fille de Charles le Téméraire, épouse Maximilien d’Autriche. La Flandre passe à la maison de Habsbourg.

Des Bourbons à la Révolution
Au XVIème siècle, le Nord échappe de plus en plus à l’influence française. La Flandre fait partie de l’empire de Charles Quint. François Ier rencontre Henri VIII d’Angleterre au camp du Drap d’Or à Guînes en 1520. François Ier laisse l’Artois et la Flandre à Charles Quint (Paix des Dames à Cambrai) en 1529. En 1539, le français devient langue officielle par l’ordonnance de Villers-Cotterêts, Les Espagnols prennent Saint-Quentin en 1557. L’année suivante, Le duc François de Guise reprend Calais aux Anglais. Le Traité du Cateau-Cambrésis est signé en 1559, la France conserve Calais. En 1562, débute les Guerres de Religion. Des foyers protestants se développent à Amiens, Douai, Valenciennes et Béthune. Puis de 1618 à 1648, c’est la Guerre de Trente Ans, le siège de Corbie, puis d’Arras par les Espagnols.
Au XVIIème siècle, le traité des Pyrénées en 1659, entre l’Espagne et la France, fait passer l’Artois à cette dernière et décide du mariage de Louis XIV avec Marie Thérèse d’Espagne. Par ce mariage et suivant un droit de dévolution reconnu au Brabant, Louis XIV aurait dû hériter d’une partie des Pays-Bas. L’Espagne s’opposant à cette loi, Turenne entre en Flandre et conquiert 12 places (Traité d’Aix-la-Chapelle). Louis XIV prend Cambrai en 1677 et annexe le Cambrésis et un certain nombre de villes du Nord par le Traité de Nimègue en 1678. En 1713 et 1715, les traités d’Utrecht fixent la frontière définitive du Nord de la France.

De la Révolution à nos jours
L’année 1793 voit les victoires d’Hondschoote et de Wattignies.
En 1803, Napoléon Bonaparte rassemble son armée au camp de Boulogne pour une tentative d’invasion de l’Angleterre.
En 1840, Louis Napoléon (futur Napoléon III) essaie de soulever Boulogne pour renverser Louis-Philippe. C’est un échec, il est enfermé au fort de Ham.
La Guerre franco-allemande de 1870-1871 débute avec les batailles de Bapaume et de Saint-Quentin.
Wagon armistice 1918La Première Guerre Mondiale débute en 1914 et en 1915, c’est l’échec de l’offensive française en Artois puis en 1916, une offensive sur la Somme est menée par les généraux Joffre et Haig.
En 1917, c’est l’échec du Chemin des Dames puis une attaque anglaise dans les Flandres. Le 21 mars 1918, l’offensive allemande en Picardie menace Amiens. Le 21 mars, le général Foch reçoit le  
reçoit le commandement unique, enraye la progression allemande et remporte la seconde bataille de la Marne. Le 11 novembre, l’armistice est signé à Rethondes (photo ci-contre)..
En 1940, débute la « Drôle de guerre », offensive des Ardennes, batailles de Dunkerque et de la Somme. L’armistice franco-allemand est signé à Rethondes le 22 juin 1940. Le 9 mai 1945, après la capitulation des allemands, la poche de Dunkerque est reprise par les Alliés.

De nos jours
Le premier Parc Naturel Régional est créé en France en 1968 (PNR Scarpe-Escaut). En 1980, la  centrale nucléaire de Gravelines est mise en service. Le dernier puits d’extraction minier ferme ses portes en 1990. Le TGV Paris-Lille est inauguré en 1991 et le tunnel sous la Manche le 6 mai 1994.
En 2004, Lille est « Capitale européenne de la culture », les beffrois de Belgique et de France sont inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO en 2005 et les « Géants et dragons processionnels » proclamés chefs-d’œuvre du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

Patrimoine :
La région compte plusieurs sites faisant partie du patrimoine mondial de l'UNESCO : la cathédrale Notre-Dame d'Amiens classée en 1981 et en tant que monument du Chemin de Compostelle en France en 1998 ; l'église Saint-Jacques-le-Majeur-et-Saint-Jean-Baptiste de Folleville en tant que monument du Chemin de Compostelle en France en 1998 ; l'église Saint-Jacques de Compiègne en tant que monument du Chemin de Compostelle en France en 1998 ;  les 23 beffrois du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme en 2005 ; la citadelle d'Arras, qui fait partie du réseau des sites majeurs de Vauban en 2008 ; le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais (353 éléments répartis sur 109 sites comprenant charbonnages, chevalements, terrils, cités minières, manoirs, églises et divers monuments) en 2012.

Le territoire de la région a été l'un des lieux où l'architecture gothique parvint à son apogée, aux XIIème et XIIème siècles, notamment dans le Sud de la région qui faisait partie du domaine royal.
Le gothique primitif est illustré, par les cathédrales de Noyon, de Laon et de Senlis, tandis que les principales cathédrales gothiques du Nord de la région, celles d'Arras, de Cambrai et de Thérouanne, qui appartenaient également en grande partie au gothique primitif, ont aujourd'hui disparu.
Le gothique classique et le gothique rayonnant sont marqués dans la région par une course à la légèreté architecturale et au gigantisme, bien représentée chronologiquement par les cathédrales de Soissons, d'Amiens et de Beauvais.
La Picardie maritime fut un des lieux où s'épanouit le gothique flamboyant avec la collégiale Saint-Vulfran d'Abbeville, la chapelle du Saint-Esprit de Rue et l'abbatiale de Saint-Riquier.
La basilique Saint-Quentin de Saint-Quentin, réunit tous les styles du roman au baroque.
Il faut aussi évoquer l’existence de nombreuses abbayes, collégiales et églises paroissiales plus modestes qui illustrent cette architecture dans toute la région.

Les Hauts-de-France réunissent un nombre important de citadelles ou de villes fortifiées construites au Moyen-âge et transformées à l'époque moderne (notamment par Vauban), parmi lesquelles : la ville fortifiée de Boulogne-sur-Mer et la citadelle de Montreuil-sur-Mer ; la citadelle de Doullens et la citadelle d'Amiens, construites au XVIème siècle et transformées par Jean Errard au début du XVIIème siècle ; les citadelles d'Arras, de Lille, de Maubeuge, de Calais, du Quesnoy, de Bergues, de Gravelines, de Condé-sur-l'Escaut, le fort d'Ambleteuse, etc…

Coucy le chateau aisne le chateau de mes ancetres de coucy cpa 1Le Sud de la région conserve quelques châteaux remarquables du Moyen-âge comme les châteaux de Coucy (CPA ci-contre, de mes ancêtres du même nom), de Septmonts, de Fère-en-Tardenois et de La Ferté-Milon.
Le château de Pierrefonds a été entièrement restauré sous le Second Empire par Viollet-le-Duc. D'autres châteaux ont connu un développement important à l'époque moderne, comme le château de Compiègne, reconstruit en style classique pour Louis XV, et qui fut une demeure impériale. Il abrite un vaste jardin à l'anglaise et deux musées nationaux : le musée du Second-Empire et celui de la voiture et du tourisme.
Le château de Chantilly, siège du musée Condé, conserve un riche patrimoine, et dispose d'un jardin conçu par Le Nôtre et de remarquables écuries du XVIIIème siècle, qui abritent le musée du Cheval. Le château de Blérancourt abrite un musée franco-américain.
Dans la Somme, le château de Rambures du XVème siècle, est bien conservé.
Dans le Pas-de-Calais, le château d'Hardelot, de style néo-Tudor et dédié aujourd'hui aux relations franco-britanniques. Le château de Boulogne-sur-Mer abrite un musée d'archéologie antique et d'ethnographie et le château médiéval d'Olhain.

 

Carte region hauts de france avec departements

Les 5 départements de la région Hauts-de-France (2016)

 


 

Sources
Sites et photo : Wikipedia

 

Date de dernière mise à jour : 13/03/2017