Aux pays de mes ancêtres

VISAGES DU GARD

 

Du IXème au XVIIIème siècle

8 familles d’ancêtres dont 1 de la noblesse
 soit 10 individus ont vécus dans ce département

(naissances/baptêmes, unions, décès/inhumations)
dans 5 villes ou villages où 13 actes ont été enregistrés :
7 naissances
o(o)
4 unions x
2 décès +(+)
 

Les familles ...

Tableaux noms 30

dans les villes

 

Tableaux villes 30

 

* Quelques détails historiques

 

 Bernard Plantevelue d’Autun (841/886)  Duc

Famille : des Guilhermides.
Il est le fils de Bernard de Septimanie (800/844), comte de Barcelone et de Toulouse, descendant de Saint Guilhem, et de son épouse Duoda Sanchez de Gascogne (805/845).

Mon arbre généalogique : n° sosa 483 018 298 404++ en 39ème génération.

Biographie : Il nait le 26 mars 841 à Uzès (Gard) et décède le 24 juin 886.
Il est marquis d’Espagne, comte d’Autun en 863 à la mort de son cousin Onfroi, comte d'Auvergne en 868, comte de Rouergue, Limousin et Toulouse en 872, comte du Berry et de Gothie en 878, gouverneur de Mâcon en 880, comte de Lyon en 884. En 885, l’empereur d’Occident, Charles III dit le Gros (839/888) lui donne le titre de duc d'Aquitaine.

Robert iv de herbaye dit le fortCharles ii dit le chauveA Pîtres, il tente d’assassiner Charles II dit le Chauve (823/877, portrait de gauche) mais le complot est déjoué et il s’enfuit. 
En 864, le roi le dépouille de ses honneurs et donne Auxerre et Nevers à Robert IV de Hesbaye dit le Fort (815/866, portrait de droite).
En 866, le roi attribue le comté d’Autun à son fils, Louis II dit le Bègue, malgré les tentatives de prise du pouvoir de Bernard Plantevelue.
Ne se résignant pas à être spolié de ce qu'il considère être son héritage paternel, Bernard attaque Robert.
Se dressent contre lui un ennemi héréditaire, Bernard le Veau, fils du comte Raimon Ier de Limoges, qui a obtenu Toulouse ; et Bernard de Gothie, en Septimanie, Autunois, Berry et Marche d’Espagne, appartenant à un autre clan rival. L’équilibre est fragile, entre les trois, le Guilhermide, le Toulousain et le Rorgonide, les rancunes sont tenaces et ils font du Midi le théâtre de leurs luttes mortelles pour s’assurer la domination exclusive des comtés.
En 872, il fait assassiner Bernard le Veau, ce qui grossit  le contentieux entre les deux familles et ceux qui les soutiennent. Le roi Charles II assiste en spectateur, se contentant de redistribuer les honneurs : il récupère le Toulousain et le Limousin excitant la jalousie de Bernard de Gothie.
Il s’allie en 876 avec Hugues l’Abbé, marquis de Neustrie.
En 877, avec ce dernier et Bernard de Gothie, il refuse de reconnaitre le roi Louis II dit le Bègue.
En 878, le roi donne le comté d’Autun à Thierry dit le Chambrier et en 879, il fait exécuter Bernard de Gothie, malade et affaiblit, et distribue ses honneurs entre plusieurs familles. Bernard Plantevelue récupère le Berry et la Gothie.
A la mort de Louis II dit le Bègue, il soutien les fils de celui-ci, Louis III et Carloman II de France, qui sont couronnés en 879.
En 880, il reçoit le gouvernement de Mâcon.
Il meurt en août 886.

Union et descendance : Il épouse en 863, Ermengarde de Chalon, fille de Bernard de Chalon, comte d’Auvergne et de Velay, et de son épouse, Lieutgarde d’Auvergne. 
Le couple a au moins 3 enfants :
-  Guillaume II dit le Pieux, qui succède à son père,
-  Adélinda d'Aquitaine qui épousera Acfred Ier Effroy, comte de Carcassonne et de Razès,
- Ranulf de Mâcon, vicomte puis comte de Mâcon.

 

 

 

 


 

Sources
Sites et photo :
  Wikipedia

 

Date de dernière mise à jour : 24/11/2017