Monthenault

Monthenault adm

Située au centre du département, sur la rive droite de l’Ailette, entre le Chemin des Dames et Laon.
Le Ruisseau du Moulin Deduits, affluent de la rivière L'Ailette (elle-même affluent de l’Oise), est le principal cours d'eau qui traverse la commune.

Drapeau francais fond blancHistoire

1914-1918 : Monthenault est aux mains des Allemands pendant toute la durée du conflit. Le village subit de très intenses bombardements français lors des semaines qui précèdent l’offensive sur le Chemin des Dames. Le front se rapproche encore à l’automne 1917, l’Ailette séparant les deux camps. Monthenault est entièrement détruit en 1918 et reçoit la Croix de guerre en 1920. La reconstruction s’échelonne jusqu’au début des années 1930.

Seigneurs et gens de noblesse de Monthenault (source : wikipedia)

Vers 1400, Pierre Poire, seigneur de Monthenault, d'une ancienne famille bourgeoise de Laon
1438, Pierre Poire, fils du précédent. Ecuyer, seigneur de Monthenault
Ensuite la seigneurie entre dans la Maison de Chambly et se fondra au XVIIIème siècle dans la Maison de La Tour du Pin-La Charce
1440, Pierre de Chambly, seigneur de Monthenault Son épouse est Paquette de Caulaincourt avec qui il a au moins 5 enfants : Mathieu, Jeanne, Guarin, Jean et Marguerite (femme de Jean de Milly).
1490, Mathieu de Chambly, fils du précédent, seigneur, sans enfants.
1513,  Jean de Chambly, frère du précédent, seigneur de Monthenault, de Pancy, Chamouille, Colligis. Son épouse est Jeanne du Sart avec qui il a au moins 2 enfants, Lancelot et Charles (seigneur de Pancy, Chamouille et Colligis).
1497-1530, Lancelot de Chambly, fils du précédent, seigneur de Monthenault, Varnier et Augicourt. Son épouse est Jeanne ou Jossine de la Haie, et ils ont au moins 4 enfants : Jean, Antoine (moine à Saint-Denis), Nicolas (seigneur de Varnier), Marguerite (femme de Nicolas des Fossés, seigneur de Longchamps près de Guise).
15..., Jean II de Chambly, fils du précédent, seigneur de Monthenault, Pancy, Chamouille et Warsy, lieutenant au gouvernement de Sainte-Menehould. Soin épouse est Marie de Coland avec qui il a au moins 1 fils, Jean Jacques.
15..., Jean Jacques de Chambly, fils du précédent, seigneur de Monthenault, Warsy et Bosmont par acquisition. Son épouse est Madeleine d'Anglebermer en 1646. Ils ont au moins 2 enfants : Jacques François et Claude (seigneur de Bosmont, son fils Jacques François de Chambly, mort sans enfant en 1730, transmit son titre à son neveu Charles François de Chambly, seigneur de Monthenault).
1670, Jacques François de Chambly, fils du précédent, seigneur de Monthenault, Pancy, Chamouille, Colligis, Lierval, maréchal héréditaire du Laonnois, capitaine au régiment de Normandie. Ses épouses sont Claude de Roucy-Sissonne puis Françoise de la Gaulx dont il a Charles, Emmanuel (maréchal héréditaire du Laonnois, seigneur de Lierval titre qu'il vendit en 1719 à Mathieu Pinsonneau), Mariette et Madeleine (religieuses à Notre-Dame de Soissons), Claude (chevalier de Malte) et Marie Charlotte (femme de René de Saquespée).
1684, Charles de Chambly, fils du précédent, comte de Monthenault, seigneur de Pancy, Chamouille, Colligis, Lierval, Courthuy, gentilhomme de la chambre. Son épouse est Henriette Marie de Bruneau et leurs enfants  : Jean Jacques, Charles François, Marie Charlotte et Élisabeth Henriette (sans alliance), Marie Claude (religieuse à Notre-Dame de Soissons).
Avant 1692 : Jean Jacques de Chambly, fils du précédent, comte de Monthenault, tué en 1692 à la bataille de Steinkerque.
1692, Charles François de Chambly, frère du précédent, comte de Monthenault, de Bosmont en 1730, maréchal héréditaire du Laonnos. Son épouse est  Jeanne le Corgneux et leur fille, Jacqueline Louise de Chambly, unique héritière du nom, quand elle épouse en 1741 René III François André, comte de La Tour du Pin, vicomte de La Charce, brigadier des armées du roi, commandant le régiment Bourbon-infanterie. Blessé à Wissembourg en 1744, et à Lauffeld, en 1747, il est mort en 1778. Une clause de ce mariage imposait que le fils aîné qui naîtrait de ce mariage relèverait le nom et les armes de la maison de Chambly. Ce qui fut fait en 1746 par la naissance d’un fils unique.
17..., René Charles François de La Tour du Pin-Chambly, petit-fils du précédent. Chevalier, comte de La Tour du Pin Chambly et de Bosmont, vicomte de La Charce, seigneur de Monthenault, colonel en second du régiment d'Aunis, puis colonel des grenadiers royaux de Bourgogne, ses épouses sont Agathe Louise de Saint Antoine de Saint André en 1773,  puis en 1779 Angélique Louise Nicolle de Bérulle, fille et sœur des premiers présidents du parlement du Dauphiné, petite-nièce du cardinal de Bérulle. Il est guillotiné le 4 avril 1794.

Personnalités liées à la commune

La Maison de Chambly, maison noble originaire du Beauvaisis. La châtellenie de Chambly qu'elle possédait depuis le XIème siècle était située à proximité de Beaumont-sur-Oise. Les membres de la famille de Chambly sont proches des Capétiens. Jean de Chambly et Nicolas de Chambly participent à la 3ème croisade (1189/1192) avec les rois Philippe Auguste et Richard Cœur de Lion. Cette famille se divisa en plusieurs branches qui se sont installées en Normandie, en Vermandois et en Picardie. Certains allèrent au Québec où un fort portant le nom de Chambly a été construit.

Patrimoine

L'église Saint Martin à l'instar de nombreuses églises du département de l'Aisne est détruite durant la Première Guerre mondiale. Elle est reconstruite en béton armé en 1930 sur les plans de l'architecte Albert-Paul Müller. Elle présente un plan sous la forme d'un T renversé. Le clocher à gauche et la chapelle des fonts à droite encadrent le narthex. Les vitraux, essentiellement bleus, sont l'œuvre du verrier Louis Barillet, grand prix des expositions de Notre-Dame de Paris en 1937 et de Bruxelles en 1958. Les décors intérieurs ont été mis en forme par le peintre Eugène Chapleau, auteur de fresques religieuses. Les trois artistes, humanistes et visionnaires, ont confié la réalisation du bas relief de l'entrée à des élèves de l'école nationale des Beaux-Arts.
À l'intérieur de cette église, on découvre la pierre tombale de Jean de Chambly. Les décors intérieurs de l'église sont inscrits au titre des Monuments Historiques en 2001.

Evolution de la population

Monthenault demo

Nos ancêtres de Monthenault...

Naissances/baptêmes :
BERTHE Pierre (sosa 1756G11) le 2 avril 1690.
BERTHE Marie Barbe (sosa 439G9) le 30 septembre 1744.
DESVINIER Elisabeth Barbe (sosa 3515G12) le 20 juin 1669.
DESVINIER Jean (sosa 7030G13) avant 1649.
GAGNEUX Marie Elisabeth Isabelle (sosa 1757G11) le 3 octobre 1689.
GAGNEUX Charles (sosa 3514G12) vers 1664.
GAGNEUX Jacques (sosa 7028G13) vers 1639.
PRUDHOMME Marguerite (sosa 7027G13) vers 1620. 

Unions :
BERTHE Jean Pierre (sosa 878G10) et NATTE Marie Françoise (sosa 879G10) avant septembre 1744.
BERTHE Pierre (sosa 1756G11) et GAGNEUX Marie Elisabeth Isabelle (sosa 1757G11) le 18 janvier 1716.
BERTHE Laurent (sosa 3512G12) et FRANCART Marguerite (sosa 3513G12) le 29 mai 1679.
GAGNEUX Charles (sosa 3514G12) et  DESVINIER Elisabeth Barbe (sosa 3515G12) le 3 octobre 1689.
LEROUX Pierre (sosa 438G9), 2ème mariage, avec BERTHE Marie Barbe (sosa 439G9) le 2 juin 1772.

Décès/inhumations :
BERTHE Jean Pierre (sosa 878G10) le 3 avril 1775. Il était maître tonnelier.
BERTHE Pierre (sosa 1756G11) le 30 mai 1741. Il était vigneron, manouvrier et tonnelier.
DELABOUR Marguerite (sosa 7025G13), épouse BERTHE, le 10 novembre 1684.
GAGNEUX Marie Elisabeth Isabelle (sosa 1757G11), épouse BERTHE, le 28 mars 1742.
GAGNEUX Charles (sosa 3514G12) le 28 avril 1709. Il était maréchal-ferrand.
GAGNEUX Jacques (sosa 7028G13) le 21 juillet 1697. Il était tonnelier, vigneron.
PRUDHOMME Marguerite (sosa 7027G13), épouse FRANCART, le 14 novembre 1687.

 

Date de dernière mise à jour : 29/03/2015